Publié par : quebecsocialiste | 7 mars 2013

Hommage à Hugo Chavez (1954-2013)

(1954-2013)

Gabriel Proulx, au nom du Comité Central du Parti communiste du Québec

Cette semaine, mardi le 5 mars 2013, un grand camarade nous a quitté en la personne du président vénézuélien Hugo Chavez Frias. Il nous a quitté après une longue lutte de deux ans contre le cancer. C’est avec une grande tristesse que le PCQ souhaite exprimer ses condoléances à la famille d’Hugo Chavez, ainsi qu’au peuple endeuillé du Venezuela.

La vie d’Hugo Chavez en fut une de courage et de lutte acharnée pour les droits des pauvres et des opprimés au Venezuela, ainsi que dans le reste du monde. Ses programmes sociaux, comme les missions bolivariennes, ont éradiqué le fléau de l’analphabétisme parmi la population. Des soins de santé gratuits et universels sont aujourd’hui disponibles pour chaque vénézuélien, peu importe sa situation économique ou sociale.

Comment oublier la solidarité internationaliste du gouvernement d’Hugo Chavez pour les démunis du monde entier, comme par exemple, lorsqu’il répondu positivement à une initiative de distribution d’huile de chauffage gratuite pour 500 000 étasuniens dans le besoin, alors que les grandes pétrolières privées multimilliardaires des États-Unis ont toujours refusé une telle solidarité pour leur propre peuple.

Arrivé au pouvoir par les urnes en 1999, Hugo Chavez a toujours accordé une grande importance à la démocratie, se soumettant à une quinzaine de reprises, depuis sa première élection, au verdict populaire par les urnes, pour être toujours certain de l’appui du peuple du Venezuela à ses démarches pour améliorer le pays. Aucun chef d’État actuel dans le monde ne pouvait se vanter d’être aussi démocratiquement légitime qu’Hugo Chavez, un exemple à suivre dans ce domaine, tel que reconnu par la totalité des observateurs neutres du processus électoral bolivarien au Venezuela.

Hugo Chavez a redonné à son peuple la fierté d’être vénézuélien, en libérant son pays du joug impérialiste des États-Unis et en tissant des alliances internationalistes et anticolonialistes à travers le monde. En Amérique latine, il a contribué à fonder l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA), organisation régionale de coopération solidaire entre nations latino-américaines.

Hugo Chavez a vécu sa vie humblement. Il n’a jamais cherché à abuser de ses pouvoirs pour s’enrichir ou pour voler son peuple. Il a défendu la justice, la liberté et les droits des pauvres jusqu’à la toute fin, allant jusqu’à hypothéquer sa propre santé à la tâche.

Enfin, sa plus grande réussite aura sans doute été l’acceptation par le peuple vénézuélien du projet pour un socialisme du XXIème siècle. Le cancer a peut-être emporté Chavez, héros moderne de la lutte contre la pauvreté, mais son idéal pour un monde plus juste et l’esprit de la révolution populaire qu’il a enclenché, eux, sont immortels, et semblent avoir été bien transmis au peuple du Venezuela, prêt à continuer la révolution sans lui, mais uni vers un même but. Comme ont dit dans les rues de Caracas et partout ailleurs au Venezuela depuis le départ de Chavez pour Cuba, dans une ultime tentative pour vaincre sa maladie : « Nous sommes la révolution »

Encore une fois, au nom du Comité Central du Parti communiste du Québec, toutes nos condoléances vont à la famille d’Hugo Chavez, ainsi qu’au peuple du Venezuela. Longue vie à la révolution bolivarienne.

Hasta la victoria siempre, Comandante. Merci et bon repos en paix.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :