Publié par : quebecsocialiste | 31 janvier 2013

NON à la campagne militaire française au Mali !

Par Gabriel Proulx,
Coporte-parole du Parti communiste du Québec,
Au nom du Comité Exécutif Central du PCQ

Le Parti communiste du Québec (PCQ) souhaite faire part de son opposition à la présente campagne militaire de la France au Mali, pour diverses raisons.

Tout d’abord, cette intervention est profondément hypocrite et découle directement d’actions passées et présentes menées par la France et ses alliés impérialistes de l’OTAN.

Au passé, c’est d’abord la guerre criminelle de l’OTAN en Libye, qui causa la destruction du gouvernement et des forces armées de cet État africain souverain, et qui amena une bonne partie de cet armement entre les mains des rebelles indépendantistes touaregs du Mouvement National pour la libération de l’Azawad (MNLA) d’un côté, ainsi qu’entre les mains d’Al-Quaëda au Maghreb Islamique (AQMI) de l’autre.

La guerre impitoyable et illégale, basée sur des mensonges, qui a été mené contre la Libye en 2011 a semé le chaos dans la région, un fait que les responsables français refusent de reconnaître. Aussi, le fait que l’OTAN ait laissé la branche libyenne d’Al-Quaëda prendre le contrôle de la « nouvelle armée libyenne » (en réalité un ramassis de miliciens islamistes fanatiques armés par les monarchies totalitaires du Golfe) et ait nommé Abdelhakim Belhadj, chef historique d’Al-Quaëda en Libye, au poste de gouverneur militaire de la région de Tripoli (la capitale libyenne), n’a surement pas contribué à la paix et à la stabilité dans la région.

Au présent, il y a également un autre problème, soit le fait que la France et ses alliés combattent au Mali les mêmes forces terroristes islamistes et réactionnaires qu’elle et ses alliés colonialistes supportent, aussi bien diplomatiquement, financièrement et militairement, en Syrie, dans le seul but d’y détruire l’État souverain en place. Si la France veut pouvoir afficher la moindre crédibilité pour lutter contre le terrorisme islamiste, elle devrait commencer par arrêter d’utiliser ce même terrorisme islamiste dans son projet de destruction et d’asservissement de la Syrie.

Il y a aussi des mensonges médiatiques importants sur le Mali. Par exemple, il est complètement faux d’affirmer que le Mali est une démocratie. Le présent gouvernement malien est directement issu d’un coup d’état militaire. Ce n’est pas rien. Il en va de même pour la plupart des États de la « Françafrique », des anciennes colonies françaises, qui vont envoyer des hommes pour supporter l’effort de guerre français au Mali. On n’a qu’à penser à l’actuel président de la CEDEAO, Alassane Ouattara, qui est issu en Côte d’Ivoire d’un coup d’état sanglant orchestré directement par la France, en 2011.

Il ne faudrait pas non plus oublier que la France n’intervient pas innocemment au Mali. Le capitalisme français y a des intérêts importants, comme des exploitations de pétrole, de gaz naturel, d’or et d’uranium. La compagnie française Areva, qui fait dans le nucléaire et l’exploitation d’uranium, est souvent nommée.

Enfin, d’un point de vue moral et historique, il y a également le fait que la France devrait arrêter d’intervenir ainsi dans ses anciennes colonies. Le discours de « la mission civilisatrice de l’homme blanc en Afrique » ressuscité par l’ancien gouvernement de Nicholas Sarkozy, ça ne passe plus depuis longtemps. Que ce soit au Mali, en Côte d’Ivoire, au Gabon ou au Burkina Faso, les politiques néo-colonialistes de la France ne font qu’apporter autoritarisme, faim et souffrance aux populations locales. En 2013, le colonialisme n’a plus sa place ailleurs que dans les poubelles de l’histoire.

Le Conseil Exécutif Central du PCQ voudrait également profiter de ce communiqué pour condamner la décision du gouvernement fédéral canadien, toujours sans consultation aucune, d’envoyer un avion de transport militaire participer à une mission de ravitaillement au Mali. Il faudrait également souligner, sur ce point, la couverture médiatique canadienne de cet événement, qui ne laisse aucune place à la critique de cette mission militaire. Encore une fois, la « presse libre » occidentale autoproclamée fait dans la propagande et le sensationnalisme, plutôt que dans l’information de la population.

Le Parti communiste du Québec souhaite bon courage à la population malienne, surtout au nord, en cette période d’opérations militaires impérialistes sur son territoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :