Publié par : quebecsocialiste | 8 octobre 2012

Venezuela : victoire d’Hugo Chavez et du socialisme

Victoire ! Malgré les mensonges médiatiques massivement répandus dans les médias privés vénézuéliens (majoritairement acquis d’avance à l’opposition au gouvernement Chavez) et malgré les millions envoyés par les impérialistes yankees de Washington à leurs mercenaires de l’autoproclamée « opposition nationale vénézuélienne » (une bande de bourgeois avec leurs sbires frustrés), Hugo Chavez et son parti socialiste unifié (PSUV), appuyé entre autres par le Parti communiste du Venezuela (PCV), a encore une fois remporté la victoire, dans une élection déclarée sans faille par le monde entier.

Ses politiques progressistes et socialistes, qui ont amené santé, éducation et logements décents aux plus démunis du Venezuela, autrefois laissés à eux-même par les gouvernements capitalistes colonisés d’avant Chavez, ont sans doute joué gros dans la balance populaire.

Au nombre de scrutins propres et victorieux à plus de 50% auxquels Hugo Chavez s’est soumis afin de faire participer au maximum son peuple à la révolution bolivarienne, on peut affirmer, sans l’ombre d’un doute possible, que le gouvernement dirigé par Hugo Chavez est, de loin, le gouvernement souverain le plus démocratiquement légitime du monde entier.

Nos médias bourgeois nationaux ne sont peut-être pas d’accord, mais qui s’en soucie encore de leurs mensonges maintes fois colportés et recyclés jusqu’au vulgaire ?

Les États-Unis se sont ensuite une fois de plus rendus coupables d’ingérence flagrante dans les affaires internes du Venezuela, une nation souveraine, en demandant à son gouvernement « d’écouter l’opposition » (lire : faire des concessions inutiles à l’opposition bourgeoise perdante malgré les millions en « aide financière démocratique » de Washington). Les États-Unis tiennent-ils le même discours à l’égard de leurs alliés, comme en Europe où les politiques dites « d’austérité » s’accumulent sans qu’aucun gouvernement ne consulte sa population sur le sujet* ? Il semblerait que non, alors l’hypocrisie de Washington est ici bien en évidence. L’ère malheureuse où les États-Unis dictaient leur volonté aux peuples d’Amérique du Sud tire heureusement à sa fin.

Encore une fois bravo au peuple frère du Venezuela pour son éclatante victoire démocratique et sa marche continue vers la révolution socialiste !

*En Islande, le gouvernement a consulté son peuple sur le remboursement public de la dette nationale contractée à cause des banques privées et de leurs investissements dangereux en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. La réponse populaire a été un « NON » retentissant. Vous n’en entendez pas souvent parler aux nouvelles, parce que ça pourrait donner des idées aux gens d’ici…

-Gabriel Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :