Publié par : quebecsocialiste | 27 août 2012

Pas encore Elvis Legault! (Le Québécois)

Pas encore Elvis Legault !

– Pierre-Luc Bégin

« Chaque fois qu’on croit s’être débarrassé d’un Elvis Gratton,
un autre apparaît pour prendre sa place. La bêtise est infinie.
La bêtise ne meurt jamais. »
– Pierre Falardeau

Falardeau avait raison. Il y aura toujours un opportuniste pour se laisser enivrer par le pouvoir contre les siens. Tandis que les Québécois montrent la porte à l’Elvis Gratton grisonnant de Sherbrooke (il était temps!), un autre Gratton, plus grattonien encore dans ses préjugés que son jumeau de l’Estrie, semble attirer la faveur de plusieurs. Laisserons-nous triompher la bêtise?

Voici donc venu François-Elvis Legault, tout droit sorti de sa vie de multimillionnaire, fondant sa coalition de vire-capot pour nous prêcher la Bonne nouvelle de la droite fédéraliste. Il faut penser business. Il faut vénérer l’entreprise privée. Il faut voter Non à l’indépendance. Il faut travailler plus fort, être plus productifs et ne pas penser à faire une « belle vie ». Pitoyable!

Elvis Legault est gravement atteint de grattonisme. Sur « l’Échelle de Gratton », il se situerait quelque part entre le premier Gratton et celui du troisième long métrage de Falardeau. Un cas aigu. Petit portrait du « king » de L’Assomption.

* * *

Tout d’abord, Elvis Legault est rendu beaucoup plus loin sur le chemin du pouvoir que le Gratton du premier film. Dans le premier long métrage, c’est le petit homme d’affaires de banlieue avec ses préjugés de mononc’ et sa politique municipale. Trop petit, trop peu de pouvoir pour ce qu’est devenu Elvis Legault. Imaginez, Legault, ça c’est un gros homme d’affaires! N’a pas juste eu un gros garage, lui… Think big, ‘sti!

Par ailleurs, il n’est quand même pas assez « big » pour être le Gratton omnipotent du troisième film. Il lui faut encore des médias complices qui le vendent mur à mur, il ne les possède pas carrément comme Gratton-Desmarais dans le dernier film. Elvis Legault est aussi encore trop près du parvenu québécois populiste et démago, à la pensée de mononc’ macho, même misogyne, et à la fierté droitiste pour se détacher vraiment du Gratton première mouture.

Nous avons donc devant nous une seconde version du deuxième Gratton. Sauf qu’ici, dans le réel, notre Elvis n’est pas une star de rock, mais une vedette politique. Créés artificiellement par des empires médiatiques et financiers qui veulent vendre de la nouvelle et, surtout, défendre leurs intérêts, Legault comme Gratton partent à la conquête du public.

Les Québécois vont-ils se laisser berner par cette star du jour qui se moque bien d’eux?

* * *

Je dis que Legault se moque des Québécois. Je suis gentil! Depuis le début de la campagne électorale, il montre carrément des signes de détestation du peuple québécois. Son propre peuple qu’il aspire à gouverner! J’exagère? Résumons son discours.

Notre jeunesse est lâche et paresseuse, paraît-il. Il faudrait que nos jeunes cessent de faire la « belle vie » et travaillent fort comme en Asie (« Ils l’ont-tu l’affaire en Asie, hein? »). Notre esprit d’entrepreneur a disparu. Nos services publics sont merdiques. La dette va nous engloutir. Nos médecins ne travaillent pas assez. Nos résultats scolaires sont désastreux. Nous sommes incapables de nous donner un pays… Et j’en passe. Du pur Gratton.

Hey Elvis! Si le peuple québécois est si débile, ne te sacrifie pas à tenter de le gouverner, mais va voir ailleurs si nous y sommes!

Non mais, ça fera… C’est ce riche rentier qui va venir nous faire la leçon à nous, Québécois, qui formons un des peuples les plus productifs et les plus travaillants sur la planète?

En effet, notre histoire et tous les indicateurs internationaux prouvent qu’Elvis Legault a tout faux quand il parle de la paresse ou du manque de productivité des Québécois. Même chose pour nos résultats scolaires : nos jeunes sont dans le peloton de tête parmi les nations du monde. Et ce mononc’ grattonien va venir nous cracher dessus, à répétition, en pleine campagne électorale? Peut bien aller se faire cuire un œuf. Et je reste poli.

* * *

Les Québécois ne sont pas parfaits, mais ils sont fantastiques et leurs difficultés s’expliquent aisément.

Il y a une cinquantaine d’années, quelle était la situation du Québec sur les plans politique et économique?

Jusque-là, vaincus dans le sang en 1760 et annexés de force en 1840,  l’industrie et la finance nous échappaient totalement. L’État québécois était à construire. Nos leviers économiques étaient quasi inexistants. Le taux d’analphabétisme des Québécois et notre degré de scolarité se comparaient aux pays du tiers-monde.  Quasiment tous les indicateurs de niveau de vie nous plaçaient parmi les damnés de la Terre. Mais qu’est-il alors arrivé?

Un incroyable effort de redressement d’un peuple! Les Québécois se sont engagés sur le chemin de la libération et ont réalisé sans doute un des plus grands rattrapages économiques et politiques qu’ait vus l’Occident. En quelques années, les Québécois ont repris le contrôle de leur économie, ont construit un État, ont construit un système d’éducation, un système de santé, ont nationalisé et développé l’hydroélectricité, etc. Et c’est ce peuple qui serait paresseux, improductif, etc.? Faites-moi rire!

Cependant, des siècles de colonialisme laissent des traces. Les Québécois sont encore colonisés à maints égards. Sans compter que les médias et politiciens fédéralistes, dont notre Elvis Legault, se relaient pour entretenir les complexes des Québécois. Et il ne faudrait pas oublier que nous nous faisons voler plus de 50 milliards de dollars chaque année en impôts par Ottawa, un gouvernement étranger qui gère et redistribue cet argent à sa guise… et rarement dans l’intérêt du Québec. Mais nous résistons.

J’ai donc assez confiance. Le peuple québécois est un peuple fort. Le 4 septembre, nous montrerons à Elvis Charest et à Elvis Legault que le peuple québécois est fier et ambitieux et qu’il se dirige vers la liberté et l’indépendance.

Voulons-nous vraiment confier notre avenir à un mononc’ grattonien?

Pierre-Luc Bégin

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :