Publié par : quebecsocialiste | 12 août 2012

S’abstenir aux élections, c’est jouer le jeu de l’oligarchie bourgeoise

À l’approche des élections québécoises du 4 septembre prochain, certaines voix à gauche s’élèvent contre ce scrutin, le considérant comme pipé d’avance, principalement à cause des grands médias biaisés en faveur des grands partis capitalistes. La frustration est compréhensible, vu que Québec Solidaire, le principal parti de la gauche au Québec, n’a aucune chance de former le prochain gouvernement. Une couverture médiatique hostile et la menace du vote stratégique pèse constamment sur Québec Solidaire. C’est pour cela qu’il faut réformer le mode de scrutin actuel, un anachronisme antidémocratique hérité du colonialisme britannique. La question doit donc se poser ainsi : si la situation actuellement en vigueur au Québec nous frustre, alors pourquoi ne rien faire pour la changer ? En effet, s’abstenir, c’est exactement la même chose que ne rien faire, c’est encore pire que le vote stratégique.

Si nous voulons un jour créer un nouveau pays, il va falloir arrêter de toujours faire ce que nos ennemis attendent de nous : chialer sans rien faire de concret pour réformer le système. C’est en militant politiquement et socialement pour l’avènement d’un Québec socialiste, indépendant et solidaire, que nous contribueront un jour à la création d’un Québec socialiste, indépendant et solidaire. Ce n’est pas parce que les grands médias prêcheurs du capitalisme, depuis leurs pages de « journaux » d’opinion et leurs stations de télévisions mercenaires, disent que le communisme est le mal, que les gens désireux d’en finir avec le capitalisme doivent s’écraser dans un trou en s’abstenant d’aller voter.

Voici une réponse que j’ai rédigé en réponse à un texte d’opinion appelant à l’abstention au prochain scrutin général, paru sur le site Vigile.net :

Alors là, ça va faire ! Pourquoi tout d’un coup, au lancement d’élections où sera décidé l’avenir de la nation québécoise, certains éléments de la gauche se décomposent et appellent publiquement à l’abstention aux élections, jouant ainsi le jeu des maoïstes du PCR, qui croient encore à la lutte armée au Québec ?

On peut être en colère devant la situation actuelle au Québec, c’est normal. On peut être découragé par les grands médias qui nous mentent en pleine face à longueur de journées, c’est certain. Par contre, en refusant d’aller voter pour un des partis qui proposent un changement radical en faveur du peuple (Québec Solidaire ou Option Nationale), les abstentionnistes deviennent les plus grands alliés des néolibéraux ! Oh oui, je ne me gênerai pas pour le dire. Si l’abstention est forte le jour des élections, seule une infime minorité de ce pourcentage se sera abstenu par principe (sectaire et contre productif), alors que l’écrasante majorité des « abstentionnistes » n’auront fait que cocher la case « je reste chez moi et je m’ouvre une bière » dans le cynisme et le je-m’en-foutisme le plus total ! Ce n’est pas ce genre de mouvements qui aide un peuple à s’unir contre l’oppresseur.

Les néolibéraux se ficheraient complètement de l’abstention, si ce n’était du fait qu’ils ont eux-même travaillé depuis des années, à travers leurs médias complices, à créer le cynisme et les « conditions gagnante » pour que le peuple québécois reste dans son trou à chialer toute la journée sans faire le moindre effort pour en sortir !

Cette élection est importante, que cela vous plaise où non. La seule véritable manière de faire peur au pouvoir néolibéral fédéraliste, c’est de voter pour un parti de gauche indépendantiste qui a réellement à cœur les conditions de vie des travailleurs québécois. S’abstenir de voter, c’est tout simplement jouer le jeu des grands médias capitalistes et de leurs maître néolibéraux de l’oligarchie bourgeoise fédéraliste.

S’abstenir, ça ne donne pas les moyens d’entrer au gouvernement, de marcher vers l’indépendance nationale, de réformer un système corrompu et de créer un système meilleur, géré par le peuple et pour le peuple. S’abstenir, ça ne change pas les choses et ça dérange encore moins les néolibéraux, qui encouragent justement l’abstention (regardez comme ils s’en fichent, là où le taux de participation aux élections est misérable, comme à Haïti et aux États-Unis).

S’abstenir, ça donne des majorités écrasantes aux néolibéraux, qui s’en vantent ensuite pour affaiblir les volontés de changement du peuple.

S’abstenir, ça ne donne absolument rien. C’est fuir son devoir citoyen.

Vous pensez que l’abstention massive aurait mis la gauche au pouvoir un peu partout en Amérique Latine ?

Moi aussi, plus que tout au monde, je veux libérer mon peuple de l’emprise colonialiste des néolibéraux. C’est exactement pour cette raison que je m’impliquerai, que je militerai et que je voterai aux prochaines élections, comme toujours depuis que j’ai l’âge légale pour le faire.

-Gabriel Proulx, co-porte parole du Parti communiste du Québec

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :