Publié par : quebecsocialiste | 19 mai 2012

Loi 78 : le peuple québécois ne cèdera pas devant l’intimidation libérale

Trahison suprême ! Hier, 18 mai 2012, ce fut un jour noir dans l’histoire du Québec. La « loi spéciale » 78 a été imposée au peuple québécois, tel un bâillon, par les intimidateurs libéraux et leurs petits valets insignifiants de la « Coalition Avenir Québec » (CAQ). Ce projet de loi, en plus d’annuler unilatéralement la session en cours alors que la semaine dernière encore, le gouvernement libéral incitait les étudiants « verts » à multiplier les injonctions et les poursuites pour créer des divisions dans le mouvement étudiant, va jusqu’à criminaliser la contestation sociale, laissant la discrétion aux différends corps de police de décider si une manifestation de plus de 50 personnes est autorisée ou non. De quel droit osent-ils ?

En plus de cela, les raisons de la démission de Line Beauchamp sont maintenant claires : considérée comme trop faible et pas assez crédible, Beauchamp a été tassée en faveur du retour de Michelle Courchesne, une femme de confiance du PLQ qui est habituée de se salir les mains dans l’abus de pouvoir de « la loi spéciale bâillon et de « la loi et l’ordre ».

Hier soir, une manifestation réunissant plus de 10 000 personnes a eu lieu dans les rues de Montréal, pour rejeter en bloc la loi fasciste du gouvernement libéral. J’y ai vu les québécois que j’aime voir : un peuple insoumis, résistant et intelligent, qui n’accepte pas de se laisser marcher dessus par une brute épaisse usant de la répression pour faire valoir ses positions indéfendables. C’était vraiment beau à voir, ce prélude à la désobéissance civile de masse.

La compagnie de sondages de propagande CROP, en association avec La Presse, a publié un sondage bidon, fait par internet, qui ne présente pas l’ombre d’une parcelle de valeur scientifique. RDI en a parlé ce matin, sous la pression d’auditeurs libéraux paniqués. Cette propagande néo-libérale faite de pièges à cons, le peuple québécois doit lui tourner le dos.

Amir Khadir, député de Québec Solidaire à l’Assemblée nationale, a demandé au peuple québécois, aux 99%, de « réfléchir à la désobéissance civile », un appel que le Parti communiste du Québec applaudi. Un ministre libérale a répondu à cet appel en se questionnant sur « sa capacité (d’Amir Khadir) à siéger à l’Assemblée nationale ». Je répondrai à ce monsieur que chaque député libéral (ainsi que chaque député de la CAQ) ont déshonoré à jamais leurs fonctions de députés en votant une loi fasciste à l’Assemblée nationale, qui limite sévèrement le droit à la liberté d’expression, un droit fondamental. Les ministres libéraux regretteront un jour ce geste, lorsqu’ils se retrouveront sur le banc des accusés d’un tribunal québécois chargé de jugé leurs crimes dictatoriaux contre le peuple et la démocratie !

Le peuple québécois se souviendra de cette trahison et de vos crimes, monsieur Charest…

Tous ensemble, désobéissons ! À bas l’état policier ! Que le peuple descende tout de suite dans la rue pour reprendre ses droits ! La révolution vaincra !

-Gabriel Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :