Publié par : quebecsocialiste | 6 janvier 2012

2012 : peuple québécois, debout !

2011 aura finalement été une année désastreuse pour le Québec et son peuple. Cela, personne ne le niera. Vivement le nouvel an ! Maintenant que nous sommes enfin en 2012, le peuple québécois va-t-il continuer de se laisser marcher dessus parce que les journaux de Quebecor et de Gesca lui disent que c’est ce que nous devons faire pour être de bons petits travailleurs dociles, ou bien le peuple québécois va-t-il enfin se réveiller et mettre un frein total au processus colonialiste canadien qui est en train de faire de notre nation une vulgaire « république de bananes » identifiée comme « un bar ouvert à minerai » par les multinationales étrangères ?

Selon une légion de « sondages » fabriqués par des instituts de propagande capitaliste et fédéraliste, la « Coalition pour l’Avenir du Québec » (CAQ) de François Legault formerait le prochain gouvernement s’il devait y avoir des élections cette année. Une telle perspective serait un véritable cauchemar pour les québécoise et les québécois en quête de changement. Même si la plus part des positions de cette « coalition » pourraient se résumer par « on verra », il est évident que regroupement prônera le modèle capitaliste du PPP : « Privatiser, Privatiser et Privatiser »… Ce sera comme le statu quo actuel, sauf qu’il sera encore pire ! Que les prochaines élections générales québécoises aient lieu au printemps ou à la fin de cette année, le slogan devra être le même sur la CAQ : Un vote pour la CAQ, c’est un vote pour les libéraux et le statu quo ! Par pitié, chers compatriotes québécois, cessez de laisser les grands médias vous dicter pour qui voter !

En parlant des grands médias, ces derniers semblent encore de mauvais poil en ce début d’année. Sans doute que le dernier Bye Bye y est pour quelque chose. Ils y sont allés de leurs « analyses » biaisées, alors voici la mienne :

Retour sur le Bye Bye 2011 :

Le Bye Bye 2011 de Radio-Canada, piloté par le couple Cloutier-Morissette, aura été un excellent outil pédagogique pour que le peuple québécois commence la nouvelle année en réfléchissant sur son avenir, une activité à laquelle nous sommes loin de nous adonner assez souvent.

Que ce soit à travers le numéro de « François Légo » qui montrait la CAQ sous son vrai jour, celui de « Lulu Bouchard » qui passe au détecteur de mensonges, celui du « boot camp du NPD », ou celui de l’excellent « Kinkin et le secret du Plan Nord » (avec une contribution de Jean-François Mercier toujours en plein dans le mille), sans oublier le numéro chantant en hommage aux indignés, cette édition 2011 du Bye Bye avait de quoi faire réfléchir. Il faudrait être soit un membre de l’élite, soit un individu complètement colonisé et pro-Quebecor (ça va généralement ensemble), pour ne pas se sentir interpellé par les nombreux messages véhiculés par cette émission de fin d’année.

Une fois encore, les grands journaux bourgeois et réactionnaires du Québec se sont adonnés à leur « sport national » favori : chialer contre le Bye Bye en espérant cette année avoir la tête de Véronique Cloutier et de Louis Morissette. Dans le Journal réactionnaire de Montréal du mardi 3 janvier, c’est à longueur de pages que les chroniqueurs mercenaires de Quebecor ont « analysé » l’émission en crachant dessus et en utilisant toujours des arguments redondants tels que « c’était pas drôle » (c’est certain que les « élites », les conservateurs, les libéraux et les monarchistes finis comme Jean-Jacques Samson, bref, les ennemis du Québec, n’ont pas dû trouvé le Bye Bye vraiment comique…), « c’était vulgaire » (réaction élitiste), « c’était de l’humour facile et mal écrit » (plus facile que des cochonneries importées comme Occupation Double ? je ne crois pas) et finalement, « c’était trop politique et pas assez festif, il n’y avait pas assez de clips musicaux » (arrêtez, on le sait bien que chez Quebecor et Gesca, l’humour politique, du genre qui peut faire réfléchir la population, c’est comme la peste).

On s’entend, ce Bye Bye n’était pas parfait, mais je lui donnerais une note générale de 8/10. Ses artisans méritent cette note pour leurs textes courageux, mais aussi pour leurs effets spéciaux d’excellente qualité.

Après le défoulement, le soulèvement s’impose

En 2011, le « printemps arabe » a été volé aux peuples, puis orchestré par les impérialistes occidentaux et arabes pour remplacer des pantins laïcs par des pantins islamistes. 2012 se devra d’être l’année des révolutions en Occident, un mouvement historique qui ne laissera pas le Québec indifférent. Une fois réveillé et près à se tenir debout devant ses exploiteurs, le peuple québécois ne devra laisser personne lui voler sa révolution. Dans ce cas-ci, ce sera des néolibéraux de la CAQ/ADQ, la coalition passéiste du Québec, que le peuple devra se méfier.

Rien ni personne ne peut arrêter un peuple dans sa marche historique vers la liberté Souhaitons que 2012 soit l’année historique de notre liberté !

Vive le Québec libre et socialiste ! Vive la révolution !

-Gabriel Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :