Publié par : quebecsocialiste | 10 juillet 2011

Libye : le Canada supporte le terrorisme

(le ministre canadien des affaires étrangères, «l’enragé» John Baird)

Le ministre canadien des affaires étrangères, John Baird, s’est rendu publiquement coupable de support au terrorisme, en allant il y a quelques semaines à Benghazi, en Libye, reconnaître les traîtres, les monarchistes, les racistes anti-noirs et les terroristes islamistes proches d’Al-Quaëda qui forment le «Conseil National de Transition» (CNT). Le Canada prône ainsi ouvertement le renversement armé du gouvernement d’un état souverain étranger, en violation flagrante du droit international. Le peuple est en droit de se demander en quoi cette «mission humanitaire de protection de civils» qu’il finance à même ses impôts à une époque de crise économique, a à voir avec les bombardements de l’OTAN sur Tripoli pour soi-disant «mettre la pression sur Kadhafi», une opération meurtrière pour les civils libyens (environ 1000 morts, dont beaucoup d’enfants, provoqués par les bombardements de l’OTAN en trois mois).

Aujourd’hui, Harper faisait un autre discours devant des militaires canadiens, discours dans lequel il répétait pour la énième fois que «notre mission» en Afghanistan consistait à «rendre le monde plus sécuritaire» et que «la mission a porté ses fruits», ce qui est d’une fausseté aberrante. De toute façon, le motif véritable de cette guerre d’occupation coloniale n’a pas cessé de changer depuis 2001, au gré des humeurs de Washington. On assiste au même phénomène en Libye, où le motif de nos bombardements «humanitaires» de ce pays (qui ne nous a rien fait pour nous menacer ou même nous provoquer) est passé rapidement de «la protection des civils» à «assassiner Kadhafi (ce qui est illégal selon le droit international), supporter militairement les rebelles mercenaires du CNT (qui tuent aussi des civils sur le terrain en passant) et imposer de force ce même CNT au peuple libyen (pour pouvoir se procurer le pétrole libyen à moindres coûts)». Remarquez comme aujourd’hui, les grands médias (surtout canadiens) ne parlent pratiquement plus de ce qui se passe Libye, comme si notre présence militaire là-bas n’était qu’un fait divers dans l’actualité internationale. En fait, cette attitude des médias constitue en même temps une banalisation honteuse de la guerre et une preuve que cette nouvelle «mission» tourne au fiasco.

Alors que des ONG internationales, qui sont vraiment loin d’être pro-Kadhafi, ont récemment conclu que les fameux bombardements par l’aviation libyenne des «manifestants pacifiques», ce qui aurait causé «plus de 6000 morts» parmi les civils libyen selon un opposant anti-Kadhafi résidant aux États-Unis, n’ont en vérité jamais eu lieu, ce qui signifie que la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU qui autorisa «la protection des civils par tout les moyens» est basée sur des mensonges répandus en grande partie par l’Union Européenne et les grands médias,  il est plus évident que jamais que l’OTAN n’a aucune raison moralement légitime de bombarder des maisons et des écoles libyennes et de parachuter des armes à des mercenaires islamistes proches d’Al-Quaëda, comme l’a fait sans le moindre remord la France de Sarkozy. Les mercenaires du CNT, qui dans leur évidente barbarie, se sont réjouis de la mort du plus jeune fils de Kadhafi et de trois de ses petits-enfants (des bébés), n’ont aucune intention d’instaurer la démocratie en Libye.

Cette guerre n’a rien à voir avec la protection des droits humains. En prenant part au conflit avec un enthousiasme aussi malsain, le gouvernement conservateur du Canada prouve une fois de plus au monde qu’il se fiche de la démocratie et des droits humains. À Benghazi, le CNT, composé en grande partie de terroristes islamistes et de monarchistes passéistes, est supporté par l’OTAN terroriste, dont John Baird, chien enragé du réactionnaire gouvernement Harper, est un fier représentant. C’est une honte, tout simplement…

Être aujourd’hui en même temps un pacifiste québécois et ne pas supporter l’indépendance de notre nation, cela n’est rien de moins qu’un non sens idéologique. Le Québec doit sortir au plus vite de la fédération canadienne et s’éloigner de l’alliance militaire de fous furieux mégalomanes dont cet état impérialiste fait partie. Les indépendantistes écossais annoncent déjà qu’une fois leur indépendance obtenue, ils quitteront en même temps l’OTAN, puisque l’Écosse étant une nation pacifiste elle n’a aucun intérêt dans cette organisation. Le Québec, qui est également une nation pacifiste, devrait logiquement suivre la même voie. À ce stade, être un Québécois progressiste et vouloir demeurer dans le Canada est assimilable à du masochisme. Le gouvernement impérialiste canadien aime la guerre et les pillages; le peuple québécois aime la paix et la diplomatie. Il est temps de commencer à faire des choix logiques. En mai dernier, l’ADQ a fait perdre son temps à l’Assemblée nationale du Québec en déposant sa motion de servitude aux États-Unis qui rappelait «le soutien du Québec dans la guerre contre le terrorisme». Aujourd’hui, l’Assemblée nationale devrait être conséquente avec elle-même et condamner le gouvernement fédéral du Canada pour support au terrorisme en Libye.

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres.

-Gabriel Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :