Publié par : quebecsocialiste | 26 mars 2011

Positions du PCQ sur les prochaines élections fédérales

Par Gabriel Proulx, co-porte parole du PCQ :

Ce qui était une évidence est maintenant confirmé : le gouvernement fédéral du Canada s’en va en élections. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper aura pris la population canadienne pour des valises jusqu’à la dernière minute, en affirmant qu’il «ne voulait pas d’élection» car «ce n’est pas la priorité des canadiens», tout en tapissant les ondes, autant télévisuels que radiophoniques, de messages à saveur hautement électoraux, présentés avec la même symbolique démagogique et hypocrite que les publicités de leurs mentors républicains fous aux États-Unis.

Contrairement à ce qu’affirment les conservateurs dans leur rhétorique antidémocratique et méprisante pour l’intelligence de la population, des élections générales sont parfaitement légitimes en ce moment, avec la multitude de scandales d’éthique, de mensonges et de dépassements de coûts qui ont récemment fait surface, prouvant la mauvaise fois et l’autoritarisme de ce gouvernement d’extrême droite. Avec l’aide des grands médias capitalistes complaisants, le pouvoir confond ses priorités avec celles de la population :

Le gouvernement conservateur ment, à la population comme au parlement, en faisant fausse route sur toute la ligne : il prône le vieux concept conservateur inefficace de «loi et ordre» pour régler les problèmes sociaux; son ministre de l’immigration de la citoyenneté et du multiculturalisme, Jason Kenney, qui confond son travail de ministre avec celui de recruteur du Parti Conservateur auprès des minorités culturelles, met en place des politiques racistes contre les nouveaux arrivants et des réfugiés politiques en fonction de leur pays d’origine; sa ministre Bev Oda intervient personnellement pour mettre fin au financement publique d’organisations non gouvernementales sur des bases idéologiques conservatrices, puis ment à la chambre des communes avant de se rétracter et d’offrir de simples excuses, plutôt que de démissionner, quand ses mensonges effrontés et son incompétence sont exposés au grand jour; les coûts pour les inutiles avions de guerre f-35 seront plusieurs fois plus élevés que prévu, ce qui coûtera des milliards de dollars supplémentaires aux contribuables canadiens et québécois pour des machines à tuer qui ne leur serviront jamais à rien; enfin, le gouvernement conservateur, avec la complicité unanime des partis d’opposition, a choisi d’envoyer des troupes canadiennes participer à l’agression de la Libye par bombardements occidentaux, sans consulter la population canadienne.

Sur ce dernier point, il est important de noter que les grands médias propagandistes considèrent hypocritement l’envoi d’avions et d’un navire à la guerre pour attaquer la Libye comme «un geste de leadership qui plaira aux canadiens», alors qu’en réalité, sans parler du fait que personne n’a demandé l’avis de la population sur la question, il faut rappeler que le choix de ne pas envoyer de troupes pour l’effort de guerre aurait constitué encore plus un geste de leadership, étant donné que le gouvernement conservateur militariste de Stephen Harper ne participe à cette agression que par suivisme de la position des États-Unis. Nous assistons ici à un exemple parfait de lavage de cerceaux de l’opinion publique par les grands médias représentant la «presse libre» autoproclamée.

Après consultation, dans les circonstances politiques actuelles, afin de barrer la route des conservateurs réactionnaires au Québec, en mettant de côté les divergences idéologiques, le Parti communiste du Québec appelle à voter massivement pour le Bloc Québécois, sauf dans les circonscriptions d’Outremont (où Le Bloc québécois n’a aucune chance de l’emporter et où le député du NPD, Thomas Mulcair, mériterait d’être réélu); il en va de même pour la circonscription de Gatineau-Aylmer où Nycole Turmel, qui fut pendant des années une dirigeante syndicale très respectée et qui, lors des dernières élections provinciales, avait aussi appelé à voter pour Québec solidaire, se présente également pour le NPD. Dans ces circonscriptions fédéralistes particulières, le PCQ appellerait plutôt à voter pour le NPD. Le PCQ s’oppose à tout «vote stratégique» en faveur du Parti Libéral, étant donné que ce parti n’est pas plus représentatif des intérêts du peuple Québécois et de la classe ouvrière que ne l’est le Parti Conservateur.

Le fait d’appuyer ainsi, de manière globale, le Bloc Québécois, ne veut pas dire que nous ne sommes pas en même temps critiques face à certaines positions de ce parti. Ses récentes prises de positions pour réclamer que le Québec puisse avoir sa « juste part » des contrats militaires, sont un exemple de déclarations qui doivent être condamnées. Il aurait plutôt fallu mettre de l’avant un programme d’aide en vue de favoriser au Québec la reconversion de nos industries militaires, une position qui fait déjà consensus au sein de très larges segments des milieux progressistes et de gauche au Québec. Il reste qu’aucune autre position, autre que d’appuyer le Bloc québécois, ne tient réalistement la route. Cela tient en même temps compte du grand nombre de positions défendues par le Bloc québécois au fil des dernières années et qui reprenaient du même coup les grandes revendications du mouvement ouvrier. Pour finir, nous sommes contre l’abstention, qui favorise les conservateurs et l’agenda patronal.

Si la population tient à la démocratie et au peu de pouvoir qui lui reste, elle devra sortir de son cynisme (propagé par les grands médias au service du patronat) et se rendre en masse aux urnes pour dire «NON» aux politiques réactionnaires conservatrices! Encore une fois, l’abstention n’est pas une option.

En attendant d’accéder à l’indépendance et au socialisme, le peuple québécois doit composer avec les humeurs d’une fédération canadienne anachronique. Avec cette réalité en tête, il ne faut pas perdre de vu qu’un gouvernement conservateur majoritaire au fédéral serait le pire scénario envisageable pour le Québec dans l’immédiat.

Camarades, le 2 mai prochain, nous devons bloquer les conservateurs au Québec en appuyant le Bloc Québécois!

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :