Publié par : quebecsocialiste | 27 février 2011

Survol des soulèvements populaires arabes

Les impérialistes aussi…


Après la Tunisie et l’Égypte, il semble que ce soit la Libye qui est sur le point de se libérer de son dictateur: le colonel Kadhadi. Tout d’abord, quelques mots sur la double mesure:

Après avoir utilisé leur droit de veto anti-démocratique pour empêcher le conseil de sécurité de l’ONU de condamner la colonisation israélienne (un crime contre l’humanité en passant), les États-Unis ont supporté la condamnation du régime Khadafi… tout en continuant de supporter d’autres régimes sanguinaires tels que la Colombie ou le Honduras, où syndicalistes, journalistes indépendants et opposants politiques (surtout des gens de gauche) sont systématiquement assassinés par des escadrons de la mort à la solde de l’oligarchie au pouvoir dans ces pays. Kadhafi, un autre ami des occidentaux, même si moins pro-USA que les autres dictateurs arabes, est effectivement un fou furieux mégalomane prêt à faire couler beaucoup de sang avant de quitter le pouvoir, ce qu’il ne fera probablement pas de son plein gré… mais le régime israélien, qui refuse toujours les droits humains les plus élémentaires aux palestiniens, a massacré des milliers et des milliers de personnes dans la dernière décennie seulement, dont plus de 1100 victimes au Liban (et 4 casques bleus, dont un canadien) en plus des milliers de prisonniers politiques et des milliers d’autres estropiés par ses bombes, hommes, femmes, vieillards et enfants, sans parler des gens assassinés par le mossad israélien, ailleurs à l’étranger.

Aussi, on notera comment le fragile dictateur Saleh, du Yémen, est maintenu au pouvoir sous respiration artificielle par les États-Unis depuis des années au nom de la «lutte contre Al-Quaëda»,  un argument facilement balayé du revers de la main dans le cas de Kadhafi. «Deux poids, deux mesures» évident dans ce cas-ci.

Les médias nous donnent, comme à leur habitude, une assez piètre information dans l’ensemble. On notera, par exemple, cette fausse rumeur lancée par le gouvernement britannique, rumeur selon laquelle Kadhafi était «en route pour le Venezuela». Cette rumeur, reprise en masse par les médias de droite, s’est ensuite avérée n’être qu’un pur mensonge pour salir encore un peu plus la réputation internationale du gouvernement bolivarien démocratiquement élu du Venezuela.

Dans le domaine des couvertures douteuses, on notera le qualificatif insultant des partisans de l’abolition de la monarchie féodale des Al-Khalifa au Bahreïn et de son remplacement par une république démocratique: « des radicaux » selon la « presse libre » autoproclamée d’Occident. Des gens meurent pour la démocratie là-bas aussi, dans ce petit état du Golfe persique, mais il est vrai que pour l’Occident oligarchique, il est totalement «radical» de vouloir instaurer la démocratie, si cela veut dire faire tomber notre «ami», le monarque absolu obscurantiste du Bahreïn, pour l’instant une pétro-monarchie. Tout le monde se souvient encore de la réaction des États-Unis lorsque Saddam Hussein, alors un allié des mêmes États-Unis, a envahi la pétro-monarchie du Koweït… Si les grands exportateurs de pétrole devenaient des démocratie, ce serait comme un cauchemars devenu réalité pour les États-Unis et l’occident, qui devraient payer leur pétrole encore plus cher, puisqu’un état démocratique ferait profiter la population de l’exploitation des ressources du pays.

En Algérie, la police de Bouteflika réprime durement le mouvement de contestation de son pouvoir autoritaire, pendant que nos médias capitalistes complaisants saluent la fin d’un état d’urgence vieux de 19 ans comme si cela était une réforme d’envergure en faveur de la démocratie… Selon la correspondante de Radio-Canada envoyée en Algérie, Alexandra Szacka, une russophobe notoire reconnue pour ses reportages biaisés en faveur de l’impérialisme occidental, le fait qu’une manifestation durement réprimée à Alger n’ait pas fait courir les foules signifie «l’essoufflement de la contestation». La répression policière massive de ces manifestations n’y est sans doute pour rien, tant qu’à affirmer n’importe quoi…

Sur la monarchie du Maroc, un responsable étasunien a récemment affirmé que ce royaume répressif était «un modèle de réformes démocratiques»… C’est toujours aussi «beau» de voir les mêmes individus qui se sont lancés dans des guerres coloniales destructrices «au nom de la démocratie», en Afghanistan et en Irak, supportent des monarchies totalitaires un peu partout dans le monde arabe…

En Égypte, malgré la chute de Moubarak, il ne faut pas oublier le peuple qui lutte toujours pour ses droits, alors que les médias capitalistes se réjouissent de la prise de pouvoir directe par la même armée qui a maintenu le dictateur Moubarak au pouvoir pendant 30 ans. C’est que, vous voyez, l’Oncle Sam et l’apartheid sioniste préfèrent un régime militaire docile plutôt qu’une véritable démocratie en Égypte…

Puisqu’on parle ici des soulèvements arabes et de leur traitement inadéquat par les médias de droite, on ne peut passer sous silence la couverture terrible de TVA. Avec leurs «experts» bredouillant le français qui, lors des révoltes populaires en Égypte, nous parlaient de «Moubarak le modéré» qui «n’est pas menacé dans l’immédiat» et du «danger» posé par les Frères musulmans (on peut en dire autant sur les conservateurs ici), puis, maintenant que les révoltes se sont propagées en Libye, ces mêmes hypocrites appellent à une intervention armée de l’Occident en Libye. Des rumeurs persistantes circulent ces temps-ci sur une possible intervention armée des États-Unis et/ou de l’OTAN en Libye. En Occident, ceux qui sont réellement solidaires avec la lutte du peuple libyen doivent s’opposer à cela, car la dernière chose dont le peuple libyen a besoin en ce moment, c’est bien d’une intervention armée des USA dans leur pays pour prendre le contrôle de leurs ressources pétrolières et gazières par la force.

Le comble de la honte ira par contre à ce segment où TVA nous parlait avec une grande fierté des activités de Garda et de SNC-Lavalin dans le monde arabe. C’est avec un grand enthousiasme que la présentatrice nous parlait des «opportunités d’affaires» de Garda dans des pays comme le Yémen ou les monarchies pétrolières arabes, où l’appareil sécuritaire (et de terreur) de la dictature réprime sévèrement l’opposition populaire. Sommes-nous vraiment censés être «fiers» lorsque cette «entreprise locale» de sécurité va décrocher des contrats tachés de sang dans des dictatures à l’étranger? Dans le cas de SNC-Lavalin, aucune fierté ne devrait être ressentie lorsque Rue Frontenac nous apprends que cette compagnie canadienne, qui fabrique notamment des mines, s’affairait jusqu’à tout récemment à bâtir une prison format géant à Tripoli, en Lybie, pour y incarcérer les opposants de Kadhafi? Depuis le début des troubles, SNC-Lavalin a carrément abandonné ses employés à leur sort, au milieu du désert libyen. Où exactement est cette «fierté» que nous serions censés ressentir pour la bourgeoisie parasitaire québécoise qui brasse des million$ à l’étranger?

Pour finir, il faut continuer d’encourager les peuples arabes dans leurs luttes pour leur dignité collective et leur soif démocratique, des luttes sociales sous forme de soulèvements populaires qui ont maintenant encerclé le royaume d’Arabie-Saoudite, de loin le régime le plus barbare et le plus riche de la région, avec le début d’un soulèvement populaire dans le sultanat d’Oman, une pétro-monarchie voisine de l’Arabie-Saoudite, du Yémen et des Émirats-Arabes-Unis. Si un soulèvement populaire d’envergure pouvait seulement réussir à s’installer en Arabie-Saoudite, la reine des dictatures arabes, alors cela enverrait aux autres dictatures arabes un message beaucoup plus fort que le remplacement en Égypte de Moubarak par son armée. Ce sera au tour des dictateurs de trembler de terreur!

Les peuples arabes doivent garder espoir et rester vigilants devant les manœuvres des états impérialistes, qui risquent de devenir de plus en plus nerveux, au fur et à mesure que les dictatures amies tomberont. Les peuples du monde sont avec vous, frères et sœurs arabes, en attendant que notre tour vienne!

Jusqu’à la victoire, toujours!

Un peuple uni, jamais ne sera vaincu!

-Gabriel Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :