Publié par : quebecsocialiste | 19 février 2011

Pétition pour la démission de Jean Charest: les libéraux n’aiment pas la démocratie

Le traître Jean Charest

Alors qu’une grande majorité de 77% de québécois en a marre du gouvernement des traîtres libéraux corrompus de Jean Charest (un ancien conservateur fédéral), voilà que son valet, Pierre Moreau, nouveau «ministre de la réforme des institutions démocratiques, déclare que des pétitions, comme celle, parrainée par le député solidaire Amir Khadir, réclamant la démission de Jean Charest de ses fonctions de premier ministre du Québec, ne seront plus tolérées! Vous avez dit «dictature»?

En fait, M. Moreau nous expose ici le vrai visage de ce système révolu et anachronique qu’est le parlementarisme britannique: une dictature bourgeoise, ni plus ni moins! Lorsqu’on le voit et qu’on l’entends, ce Pierre Moreau, nous dire d’un air hautain que «la démocratie au Québec s’exprime à travers les mandats qui sont donnés aux élus», dans le «cadre d’élections» et que «J’ai (Pierre Moreau) pété les plombs parce que je trouve qu’on ne peut pas exposer comme ça un élu à une sorte de tribunal populaire!», on ne peut que constater tout le mépris des traîtres libéraux pour la démocratie et le peuple Québécois!

Ainsi, selon le ministre libéral, demander la destitution d’un élu ayant ouvertement trahi la confiance de la population ne ferait pas parti du «processus démocratique»… Foutaise! Qu’est-ce que la démocratie si, justement, les «élus» ne sont pas redevables envers le peuple!? Il faut savoir qu’au Québec, comme nous fonctionnons en république de bananes colonisée par un état fédéral capitaliste doublé d’une monarchie constitutionnelle anti-démocratique, nous ne possédons même pas de procédure pour destituer un élu! Ils le font en Colombie-Britannique, mais bien-sûr, les traîtres libéraux du Québec ne prennent en exemple que ce qui se fait de pire ailleurs et ont en horreur la démocratie populaire, alors ne comptez pas là-dessus dans un futur proche, à moins d’une révolution…

À Cuba, par exemple, des procédures légales sont à la disposition de la population pour destituer un élu en tout temps. Ceux au Québec qui passent leur temps à lancer toute la boue du monde contre Cuba devraient commencer par essayer de faire autre chose ici que vendre nos ressources naturelles à des multinationales étrangères pour une bouchée de pain. Les libéraux, la droite et les fédéraliste, bref, cette bande de traîtres hypocrites et voleurs au pouvoir, commencent vraiment à donner au Québec un air nauséabond de république de bananes, ce que Cuba a cesser d’être avec le triomphe de la révolution en 1959. Décidément, les traîtres libéraux feraient aussi bien de cesser de se foutre de nos gueules et de jouer franc jeu en avouant ouvertement que leur objectif suprême est le sabotage constant du Québec. Après tout, le ministre Moreau vient déjà de nous rappeler que, puisque le système électoral canadien est dépassé et ne donne qu’un pouvoir minimal au peuple (un pouvoir qui devient légalement inexistant entre les élections), jusqu’aux prochaines élections, prévues pour la fin 2012, le gouvernement libéral pourra faire à peu près tout ce qui lui chante… À moins que le peuple se lève et mette enfin son poing sur la table, bien entendu…

Avez-vous déjà vu une pétition de 247 379 noms être balayée de la main aussi facilement? cela fait honte à voir, vraiment. Pendant ce temps, alors que le peuple québécois est toujours appelé par ses «élites» à se «serrer la ceinture» et à «couper dans le gras», Jean Charest a décidé de débloquer 200 millions de dollars du trésor publique afin de financer les projets mégalomanes et complètement irresponsables du roi de la ville de Québec, Régis Labeaume 1er… Voilà donc la version libérale d’un «projet de société»: gaspiller l’argent des contribuables afin de construire un amphithéâtre qui, au final, ne servira réellement que pour les riches et les puissant. Le monde à l’envers quoi…

Enfin, si vous désirez que tout cela change, il vous est fortement conseillé de vous rendre à Québec en mars pour participer à la grande manifestation pour réclamer le départ de Jean Charest. C’est notre intérêt de classe sociale qui est en jeu.

À bas Jean Charest et ses collaborateurs libéraux!

Vive le Québec libre et socialiste!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :