Publié par : quebecsocialiste | 9 octobre 2010

Félicitations à la FFQ!

Vous avez probablement tous entendu parler de la fameuse publicité choc de la Fédération des Femmes du Québec (FFQ) contre la guerre en Afghanistan et le recrutement militaire dans les écoles. L’endoctrinement de nos enfants aux «bon côtés» du service militaire et de la guerre est un fléau qui doit être éradiqué. L’armée impérialiste canadienne étant aujourd’hui apparemment considérée comme plus «intouchable» que la liberté d’expression, les grands médias bourgeois, de la télévision à la radio, ont sauté à pieds joints sur la FFQ, organisme militant dirigé par Alexa Conradi. Le tapage des médias autour des plaintes d’une mère (endoctrinée) de soldat tombé en Afghanistan a forcé la FFQ retirer une phrase jugée controversée de sa publicité : «Si j’avais su que mes enfants serviraient de chair à canon, je n’aurais pas eu d’enfant». En réalité, le fait que les journaleux grassement payés des grands médias, les pro-guerre néo-cons et certains parents de militaires s’offusquent autant de cette publicité tient plus d’un vieux réflexe colonialiste et/ou d’endoctrinement que d’un réel support aux soldats coincés en Afghanistan, qui préféreraient rentrer chez eux. Remarquez que les supports les plus fanatiques de la guerre sont des gens qui n’ont jamais mis les pieds sur un champs de bataille… Le support aveugle des grands médias envers l’armée et la guerre en Afghanistan n’est qu’une autre preuve, parmi tant d’autres, que la presse libre au Canada (et en Amérique du Nord de manière générale) n’est plus qu’un mythe.

La ministre de la condition féminine, l’arrogante et vulgaire Christine St-Pierre, qui se trouve justement à être une ancienne «journaliste», est l’un des plus grands supports de la guerre en Afghanistan au Québec, nation qui rejette toujours fièrement à plus de 70% l’occupation de l’Afghanistan par les armées mercenaires et terroristes de l’OTAN. Il serait peut-être temps pour madame St-Pierre de sortir de ses contes de fées et de réaliser que la mission des troupes de l’OTAN en Afghanistan n’a jamais été d’aider les femmes afghanes, contrairement aux soviétiques qui avaient instauré l’égalité hommes-femmes lors de leur intervention dans ce pays. La sacro-sainte «mission» de l’armée canadienne en Afghanistan est d’aider l’OTAN, dirigée par les États-Unis, à maintenir au pouvoir une clique de seigneurs de guerre, de barons de la drogue (opium dans le cas de l’Afghanistan), de misogynes et de fraudeurs d’élections dirigés par le dictateur Hamid Karzai, une marionnette des États-Unis. Les conservateurs canadiens et leurs chiens de poches du gouvernement fédéraliste libéral de l’ancien conservateur Jean Charest, nous mentent en plein visage. Réveillez-vous! Il est grand temps que cette agression cesse et que l’Occident laisse les afghans régler leurs problèmes entre eux. Après tout, tous les insurgés ne sont pas talibans, loin de là.

Voici également la réaction du Parti communiste du Québec (PCQ) à toute cette affaire :

Par André Parizeau,
porte parole du PCQ

Les réactions plutôt négatives, enregistrées dans certains cercles politiques, par rapport aux capsules vidéos récemment produites par la Fédération des Femmes du Québec (FFQ), notamment celle qui s’attaque au fait que l’armée canadienne fasse du recrutement dans les écoles du Québec et qui dénonce aussi le gouvernement canadien de Stephen Harper pour sa vision belliqueuse, envers et contre toute logique raisonnable, ne surprennent pas vraiment.

Ce qui est plutôt dommage dans les circonstances, c’est toute l’attention portée, dans bon nombre de médias, sur le fait que, se faisant, la FFQ aurait soit disant, et du même souffle, pu insulter des mères de militaires tués en Afghanistan.

Qu’une mère de militaire ait pu se sentir offusquée, cela peut à la limite se comprendre et elle a droit à ses opinions.  Que les médias aient en même temps autant monté l’affaire en épingle a néanmoins de quoi laisser songeur.

La direction de la FFQ, nommément sa présidente, Alexa Conradi, a très rapidement réagi en annonçant que la dernière partie de la fameuse capsule vidéo en question serait modifiée.  De manière très instructive, madame Lizotte, celle par qui toute la controverse avait commencé, continue toujours à exiger le retrait complet de toute la vidéo, à défaut de quoi, elle et d’autres, pourraient décider d’intenter des procédures judiciaires.  Et vlan pour le droit à la liberté d’opinion, un droit à la base de toute démocratie qui se respecte, mais que certains semblent avoir de la misère à se souvenir, surtout quand cela concerne des gens avec qui on n’est pas d’accord…

Au delà du fait que cette menace ait bien peu de chances de déboucher sur quoique ce soit, au delà de toute cette escalade encouragée par les grands mass médias, tout cela démontre surtout le fait que ces gens, qui se disent offusquée par cette vidéo, en ont d’abord et avant tout contre le fait qu’un organisme, comme la FFQ, ait osé s’en prendre à une institution — l’armée — laquelle, à leurs yeux, serait intouchable.  Comble de tout, la FFQ oserait aussi, avec des moyens certes limités, se servir des sentiments de monsieur et madame tout le monde pour mieux faire passer son message.  Comme si l’armée (avec son fameux slogan « Si la vie vous intéresse… ») et les différents gouvernements au pouvoir, actuellement, ne le faisaient pas déjà à tour de bras.

Ces gens, qui s’en sont pris à la FFQ, en ont surtout au fait que des mouvements comme celle-ci, souvent présentés comme ayant peu de moyens, et donc ayant du même coup moins de chances de percer dans l’opinion publique, puissent quand même réussir à faire de bons coups et contribuer ainsi à remettre en cause leurs propres certitudes et convictions.

Il y a quelques semaines encore, le même genre de débats avait déjà commencé à faire surface à la suite d’une action organisée par des militants associés à Greenpeace, lesquels s’étaient badigeonnés avec de la mélasse au centre-ville de Montréal, pour mieux alerter l’opinion publique sur les dangers liés à l’industrie pétrolière; le tout se tenait alors qu’avait en même temps lieu, dans la métropole, une conférence internationale de représentants de cette même industrie.  Dans le journal La Presse, on avait crié à la manipulation de l’opinion publique (comme si ce n’était pas justement l’industrie pétrolière qui tente continuellement de nous manipuler avec pas mal plus de moyens)…

Avec tous ces haut cris, on occulte aussi le fait que la population du Québec est déjà très largement opposée — et cela fait d’ailleurs longtemps que cela est comme cela — à la poursuite de l’effort de guerre canadien en Afghanistan.

Tout cela a aussi pour effet de masquer tous les autres aspects de l’actuelle campagne menée par la FFQ, dans le cadre de la Marche mondiale des femmes.  C’est d’autant plus dommage que les cinq vidéos produites par la FFQ sont très bien fait.  Pas juste celui contre l’armée, mais aussi tous les 4 autres.

Tous ceux et celles qui se sentent concernées par les questions de justice, qui ont à coeur la défense des droits des femmes, et qui voudraient en même temps, et de manière plus générale, que le bien commun triomphe en lieu et place des sacro-saintes lois du profit, devraient s’unir pour féliciter la FFQ dans ses efforts.

De manière plutôt encourageante, la plupart des commentaires accumulées sur les lignes ouvertes, aujourd’hui, notamment chez les femmes, et y compris auprès de femmes anciennement membres des forces armées canadiennes, appuyaient les gestes de la FFQ.  Tant mieux.

Source

En complément, vous êtes invités à visionner les 5 capsules Web de la FFQ : pour visiter leur page Web, cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :