Publié par : quebecsocialiste | 19 juillet 2010

Achat des F-35 : dépenses folles du gouvernement Harper

Le ministre de la défense du Canada, Peter Mackay, nous présente le futur qu’il souhaite laisser aux générations futures : un monde en guerre

Dans l’introduction de mon article portant sur les dépenses d’un milliard de dollars du G20 de Toronto, je demandais ce qu’il était possible d’accomplir, pour l’avancement de l’humanité, avec un tel montant, si honteusement gaspillé pour une opération ratée au nom du prestige international de la fédération canadienne. Imaginez maintenant ce que l’on pourrait faire avec 9 milliards, soit la somme de l’argent des contribuables canadiens qui devrait être payée aux marchands de mort de la firme étatsunienne Lockheed Martin, pour 65 avions de guerre dénués de toute utilité pour le travailleur moyen des prolétariats canadiens et québécois… Et c’est nous qui avons «du gras en trop»?

Dans le cadre de «l’accord important» du G20 de Toronto, les gouvernements des puissances économiques se sont engagés à réduire de moitié les dépenses de leurs états afin d’accomplir… Je ne sais quoi! Personne ne le sait en fait, puisqu’il est évident que de telles mesures n’ont rien à voir avec la crise capitaliste mondiale qui a forcé les grands banquiers et les ténors du laisser-faire économique à quémander l’argent des contribuables des états occidentaux. Quand on pense que le gouvernement conservateur de Stephen Harper a, depuis son arrivée au pouvoir au début de 2006, fait grimper les dépenses militaires canadiennes de 17 066 000 000$ à 22 273 000 000$, on se dit que la classe ouvrière a bien le droit de se révolter contre l’hypocrisie de l’état bourgeois canadien et ses histoires de «il faut se serrer la ceinture»…

Toujours dans l’idée conservatrice d’épater la galerie, il fallait voir la présentation de l’engin de mort, le F-35 Lighting II, complète avec un spectacle de projecteurs et de fumée, comme si on assistait à la présentation d’une quelconque «voiture de l’année». Sachant à quoi serviront ces avions, soit à bombarder des prolétaires innocents à l’autre bout du monde (officiellement, on dit que c’est pour nous protéger des «méchants russes» dans le grand nord), on se dit que la scène pourrait difficilement être plus vulgaire.

De plus, toujours en parlant de conservatisme, il est intéressant de jeter un coup d’oeil à la constante hypocrisie de ces mêmes tenants du « libre marché », qui n’ont pas hésité, dans le cas présent, à consentir un contrat sans appel d’offre à une firme étrangère, tout en prétendant du même souffle que ce contrat « historique » apportera travail et prospérité à la population canadienne. Si Peter Mackay souhaitait affirmer au monde qu’il considère les contribuables canadiens comme rien de plus qu’une masse de sombres crétins, il ne s’y serait pas pris autrement! Reste à voir si les gens réagiront comme il se doit lorsque cette fausse promesse de « travail et de prospérité » disparaitra en fumée…

De toute façon, ce mensonge ridicule importe peu, si on le compare à la dure réalité liée à ce contrat : l’humanité, au lieu d’avancer, recule, et c’est aux conservateurs et à la droite religieuse dure que nous devons ce triste constat, cette erreur de la nature. Les conservateurs et leurs valets, qui prétendent détruire la planète et l’avenir des générations futurs au nom de la « sécurité », devraient cesser immédiatement de jouer aux cowboys et méditer sur cette phrase à la place :

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres.

Après les dépenses irresponsables, les programmes irresponsables :

Non contents de se rendre coupables d’innombrables crimes contre l’humanité, les conservateurs (et leurs valets libéraux dans ce cas-ci) se rendent également coupables de crimes destructeurs contre la nature, pourtant la source de vie essentielle de la race humaine. C’est dans cet esprit que le gouvernement conservateur a présenté un projet de loi visant à massacrer gratuitement 220 000 phoque à coups d’armes automatiques silencieuses dans leur lieu de reproduction naturel, afin, disent-ils, de repeupler la population de poissons. Une mesure cruelle, injuste et écoeurante, surtout quand on sait que c’est la surpêche humaine qui empêche le plus (et par beaucoup) les populations de poissons de se repeupler. Le pire, c’est que les carcasses de phoques seront ensuite incinérées (odieux gaspillage et pollution) et que les armes des chasseurs seraient fournies par le gouvernement fédéral (ces armes automatiques étant prohibées), le tout au coût d’environ 35 millions de dollars de l’argent des contribuables « qui ont une ceinture à serrer »!

Soyez plus intelligents que les fédéraux et les chasseurs qui s’adonneront à cette boucherie, et signez cette pétition demandant à Gail Shea, la ministre canadienne de la pêche, de mettre un frein au chemin de cette proposition outrageuse, de ce crime contre la nature qui nous fait vivre! Pour faire un bon geste et signer cette pétition, cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :