Publié par : quebecsocialiste | 18 juin 2010

L’hypocrisie de Pierre-Hugues Boisvenu

Hypocrisie, hypocrisie, hypocrisie… Quand tu me tiens… Sans pour autant encourager le cynisme chez la population, il faut tout de même avouer qu’une grande partie de l’actuelle « élite » politique fait plus souvent qu’autrement preuve d’hypocrisie. Dans une récente intervention, il y a quelques jours, le sénateur conservateur Pierre-Hugues Boisvenu y est allé d’une attaque assez mesquine contre le Bloc Québécois. Monsieur Boisvenu, avant de passer au sujet principal d’une conférence de presse qui n’avait rien à voir avec cela, s’est demandé, d’une voix accusatrice, « où était le Bloc Québécois lors des deux dernières élections ». Cette attaque était bien-sûr en lien avec l’unique sujet de prédilection de monsieur Boisvenu : la « justice » (par la répression aveugle).

Parlant « d’être là pour la justice », j’aimerais poser quelques questions à Pierre-Hugues Boisvenu, ce petit inquisiteur qui n’a jamais été élu par les urnes, contrairement aux députés du Bloc Québécois. Où étiez-vous, monsieur Boisvenu, lorsque le gouvernement conservateur de Stephen Harper, dont vous faites aujourd’hui parti, supportait la machine de guerre terroriste d’Israël, qui a tué et massacré plus de 1100 libanais à l’été 2006 ? Vous qui passez votre temps à réclamer des peines plus dures pour les criminels « pour apaiser les familles et les victimes de crimes », ne considérez-vous pas les familles libanaises comme ayant également le droit de punir les bourreaux de leurs proches ? Qu’avez-vous à dire, monsieur Boisvenu, sur le fait que ce gouvernement, dont vous vous faites l’avocat au nom de votre doctrine commune du « law and order » à la sauce U.S. répressive, supporte ses alliés meurtriers sionistes contre leurs victimes ? Où étiez-vous lorsqu’un enfant-soldat possédant la citoyenneté canadienne, Omar Khadr, se faisait torturer dans le camp de concentration yankee de Guantanamo ? Où étiez-vous lorsque les soldats canadiens recevaient l’ordre de fermer les yeux devant les agressions d’enfants commises par les bandits drogués de « l’Armée Nationale Afghane », ceux qu’on appelle « nos alliés » dans cette guerre d’occupation ? Et finalement, où étiez-vous, monsieur Boisvenu, il y a de cela moins d’un moins, lorsque le gouvernement criminel de Stephen Harper, que vous défendez, a refusé de condamner l’assassinat de 9 travailleurs humanitaires turcs par des commandos israéliens, en eaux internationales de plus, ce qui fait que la marine israélienne s’est ici rendue coupable de piraterie ?

Permettez-moi de vous le dire, non pas où il était, mais bien ce qu’il faisait, ce cher Pierre-Hugues Boisvenu, lorsque tout cela se produisait : il regardait ailleurs, car cela faisait son affaire d’être nommé au poste non élu de sénateur pour pouvoir encourager de plus prêt la répression policière. Pierre-Hugues Boisvenu n’est donc ici qu’un vulgaire menteur, un hypocrite, puisqu’il pratique le « deux poids, deux mesures » pour défendre le gouvernement d’extrême droite pro-terrorisme dont il s’est fait l’avocat.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :