Publié par : quebecsocialiste | 13 mai 2010

États-Unis : le racisme des républicains

Décidément, le racisme ouvert et virulent de certains (une bonne partie des) républicains yankees, qui ont le culot de tenter d’honorer leur stupidité congénitale en changeant « racisme » par « lutte contre le terrorisme », ou « ségrégation raciale » par « défense de la liberté », m’étonnera toujours. Vers la fin de la dernière réflexion de Fidel, dans l’article qu’il cite, on pouvait lire cette citation particulièrement révélatrice de Pat Buchanan (voir photo du haut), un républicain suprémaciste blanc et ségrégationniste :

“Les États-Unis doivent renforcer leur croisade pour se libérer des hordes barbares d’étrangers affamés et porteurs de maladies exotiques”

Ce qui fait peur à la fin de cet article, c’est de voir que plus des 2/3 des républicains d’Arizona appuient la « nouvelle » législation de l’état, qui rappelle les heures les plus sombres de la ségrégation raciale aux États-Unis, voir certaines mesures raciales de l’Allemagne nazie.

Pendant ce temps, au Texas, sans doute l’un des états les plus arriérés des USA, où certains Wal-Mart ont encore des caisses réservées aux blancs et d’autres réservées aux noirs, la droite religieuse républicaine au pouvoir est bien avancée dans son projet de conversion du Texas en théocratie. Leur dernier projet « de défense de la liberté » consiste à supprimer des milieux scolaires toute référence à la séparation entre la religion et l’état. Cela inclut les manuels d’histoire, qui devront être remodelés en manuels de propagande théocratique. Thomas Jefferson, l’un des pères fondateurs des États-Unis (dont il a été président) et fervent partisan de la séparation entre l’état et l’Église, pourrait donc être retiré des manuels d’histoire du Texas.

Certains diront que ceux qui supportent de tels projets de loi ne sont que des abrutis congénitaux et qu’ils ne représentent pas la majorité de la population des États-Unis… Je ne contredirai aucunement cette affirmation. Le problème, c’est que ces arriérés sudistes, qu’ils soient racistes, ultra-religieux, ou les deux en même temps (c’est généralement le cas), ont trouvé le moyen d’imposer leur volonté au reste des populations de leurs états respectifs.

Un de ces jours, la population des États-Unis devra prendre les choses en main et faire comprendre à ces réactionnaires que leur idéologie haineuse et à contre-courant de l’histoire n’a plus sa place dans le XXIème siècle, à un moment critique pour l’humanité. Si la vaste majorité du prolétariat états-unien n’annonce pas clairement son rejet des nouvelles législations du Texas et de l’Arizona, et si le président Obama, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, ne prends pas les mesures nécessaires pour faire obstacle au révisionnisme texan et à la doctrine ouvertement raciste des autorités de l’Arizona, les conséquences pour les États-Unis pourraient se rendre jusqu’à la guerre civile. Avec les groupes de « milices » réactionnaires qui gagnent en influence avec le discours libertarien haineux du « Tea party » de Sarah Palin, l’idée qu’une telle chose puisse se produire n’est plus complètement irréaliste.

Publicités

Responses

  1. Dire qu’il y a des gens qui votent pour des individus comme Pat Buchanan…

    Ça fait réfléchir, non?


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :