Publié par : quebecsocialiste | 21 avril 2010

Nouvelle campagne de propagande sioniste dans nos médias

Depuis quelques jours déjà, Israël fait circuler dans les médias occidentaux une campagne de propagande guerrière visant la Syrie et le Liban, propagande selon laquelle la Syrie aurait supposément livré des missiles scud au Hezbollah libanais, qui a vaincu l’armée israélienne à deux reprises lors des dix dernières années : une fois en mai 2000 lorsque la résistance libanaise (Hezbollah, communistes et autres) a mis fin à plus de 20 ans d’occupation israélienne du sud-Liban, et l’autre fois lors de la guerre de l’été 2006, guerre où Israël a massacré plus 1100 civils libanais, dont une famille montréalaise toute entière, ainsi que 4 casques bleus de l’ONU, dont un canadien, des morts qui importaient peu au gouvernement conservateur sioniste du Canada.

Voyons voir pourquoi cette nouvelle campagne de propagande sioniste, reprise par les mass médias, ne tient pas la route :

Tout d’abord, cette histoire des missiles scud n’est qu’un mensonge ridicule fabriqué de toutes pièces par le président israélien Shimon « le boucher » Peres, prix Nobel de la paix malgré qu’il se soit rendu coupable de crimes de guerre dans son agression acharnée du Liban, qu’Israël a finalement perdu en mai 2000, exposant en même temps son camp de concentration à Khiam… et voici pourquoi :

Du point de vu purement militaire, le Hezbollah est une armée de guérilla à l’ancienne : ses troupes légères favorisent des tactiques « Hit and Run » contre les troupes lourdes de Tsahal, l’armée israélienne. Ils se spécialisent dans l’usage de lance-roquettes anti-char, d’artillerie légère et de tactiques de combat rapproché, dont l’efficacité contre Tsahal a été prouvée en 2006. Les fameuses roquettes « Katyousha », aussi connues sous le nom « d’orgues de Staline », servent principalement à faire payer Israël pour toute nouvelle invasion du Liban. Bien qu’aveugles, elles paralysent l’économie de la zone ciblée avec leurs nombreux barrages de tirs, difficiles à intercepter par les équipement anti-missiles, en réponse modeste à Tsahal, qui « réplique modérément » en rasant des quartiers résidentiels et des villages entiers, en détruisant ponts, routes, aéroports et centrales électrique, et en menaçant de ramener ses voisins « à l’âge de pierre ».

Avec ces données en tête, n’importe qui a le droit de se questionner sur l’utilité pour le Hezbollah de faire l’acquisition de missiles scuds, des engins longs de 12 mètres et pesant 6 tonnes, très facilement interceptés par n’importe quel dispositif anti-missiles moderne, et qui ont en plus besoin, rien que pour pouvoir être lancés, d’une rampe de lancement montée sur un véhicule militaire spécial plus gros qu’une moissonneuse batteuse. À part sa longue portée, l’intérêt tactique de cet engin de guerre pour une armée de guérilla est proche du néant.

Même les experts militaires français, dont certains ont aidé l’Égypte à construire son « mur de la mort » contre les tunnels reliant la bande de Gaza à Rafah, disent que la perspective de voir le Hezbollah acquérir des scud est « très faible, voir inexistante » et tient plus de l’imagination de certains…

Sur ces informations, je laisserai les lecteurs et lectrices faire leurs propres conclusions.

Les Etats-Unis, qui ne vérifient jamais leurs informations lorsque celles-ci proviennent de leur « allié inconditionnel » Israël, ont menacé la Syrie de « graves conséquences » pour cette « action extrêmement provocatrice » (selon Jeffrey Feltman, le secrétaire d’Etat adjoint pour le Proche-Orient). Il est important de rappeler que toute cette crise a été déclenchée par les seules affirmations de Shimon Peres, le président de l’apartheid israélien, qui ment comme il respire depuis des années sur le programme nucléaire militaire israélien, un secret de polichinelle qui aurait produit entre 100 et 300 ogives nucléaires selon les experts militaires étrangers.

Même si je ne supporte pas le Hezbollah et que je ne partage aucunement son idéologie religieuse, cette armée de résistance nationale reste un joueur politique important du Liban et participe au processus démocratique. Par ailleurs, l’actuel président du Liban, Michel Sleiman, qui est chrétien, est totalement opposé au désarmement de la milice chiite, que la majorité de la société libanaise considère comme le principal moyen de défense du Liban contre les ambitions colonialistes d’Israël. Le fait de condamner l’armement de ce mouvement de résistance en le qualifiant de « provocateur et déstabilisant pour la région », tout en octroyant plus de 3 milliards $ par année en aide militaire à l’état voyou d’Israël (le même état voyou qui a occupé militairement une bonne partie du Liban pendant 2 décennies et en occupe toujours une petite partie aujourd’hui), n’est qu’une preuve supplémentaire parmi tant d’autres de l’hypocrisie du gouvernement impérialiste des USA dans le monde.

Pour finir, veuillez noter que les médias qui ont diffusé cette fausse « nouvelle » ont ainsi contribué à la déstabilisation du Moyen-Orient. Toute cette affaire et le tapage qui en résulte ne profite qu’au gouvernement israélien, qui vient d’émettre un décret militaire rendant illégaux des dizaines de milliers de palestiniens, autant à Jérusalem-Est qu’en Cisjordanie. Pourquoi? Pour ce qui est maintenant le simple « crime » d’être originaire de la bande de Gaza ou ayant de la famille qui y vit, ou bien pour être conjoint(e) d’une personne originaire d’un pays étranger… Les peines encourues sont le transfert forcé vers le territoire assiégé et affamé de Gaza (crime de guerre), la prison, ou les déportations massives (crime contre l’humanité). La partie sur Gaza concerne aussi les enfants… Et le gouvernement canadien, supporté par nos taxes, supporte tout cela en applaudissant « la démocratie israélienne qui a le droit de se défendre »…

Publicités

Responses

  1. Note aux lecteurs et lectrices de vision socialiste :

    Il est à noter que Radio-Canada a censuré mon commentaire sur ce sujet sur son site internet. Mon commentaire était constitué de la partie de mon article allant de :

    « Tout d’abord, cette histoire des missiles scud n’est qu’un mensonge ridicule fabriqué de toutes pièces par le président israélien… »
    à :
    « … Sur ces informations, je laisserai les lecteurs et lectrices faire leurs propres conclusions. »

    C’est un éclaircissement purement technique que le site de Radio-Canada a choisi de passer sous la censure de la « presse libre », parce que cela ne concordait pas avec leur ligne éditoriale.

    En un sens, je ne suis pas réellement surpris par cet acte de censure de Radio-Canada. J’en ai déjà fait les frais par le passé, toujours pour des commentaires respectueux des règles de leur forum.

    Après tout, Rad-Can nous a habitué à son « deux poids, deux mesures ». Il y a quelques jours, Rad-Can a présenté sur ses ondes un « reportage choc » au cours duquel ses auditeurs « apprenaient » que le gouvernement conservateur de Stephen Harper et le nouveau C.A. de « Droit et Démocratie », qui devrait maintenant s’appeler « Droite et Démagogie », sont à la solde du lobby israélien sioniste. Il n’y a rien de « nouveau » là-dedans, bon sang! Nous savons tous que le gouvernement conservateur est bourré de sionistes aveugles depuis des années.

    Et tout de suite après ce « reportage choc », Radio-Canada retourne immédiatement à sa besogne habituelle dans ce domaine, qui consiste à nous transmettre la propagande des criminels de guerre de Tel-Aviv, via des copiés/collés de communiqués de l’AFP, sans jamais enquêter sur la source… Et « Vive la presse libre! »


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :