Publié par : quebecsocialiste | 18 mars 2010

Les conservateurs s’en prennent (encore) aux jeunes

Pierre-Hugues Boisvenu, sénateur conservateur (non élu)

Dans le cadre de leur obsession du «law & order» à la sauce USA, les conservateurs se sont mis en tête d’étendre le domaine de la punition aux jeunes de moins de 18 ans. Pierre-Hugues Boisvenu, membre conservateur de l’archaïque sénat canadien et figure publique à cause des crimes tragiques dont a été victime sa famille, se veut le grand défenseur d’un projet de loi visant à punir plus sévèrement les mineurs reconnus coupables de crimes graves (meurtres, agressions, etc.). Même si l’esprit de cette loi, qui consiste à punir les auteurs de crimes graves contre la personne, est honorable, la manière dont elle sera éventuellement appliquée, et surtout, la «logique» colportée par les défenseurs de cette loi, ne le sont pas du tout.

Tout d’abord, il est important de noter que les conservateurs ont retenu leur leçon de l’automne 2008 et ne veulent plus envoyer des jeunes de 14 à 17 ans en prison avec des criminels endurcis et des pédophiles, comme voulait le faire le ministre de la justice de l’époque, Vic Toews. Au lieu de ça, ils veulent maintenant pouvoir faire condamner de jeunes criminels à «la prison à vie» (25 ans au Canada). Sachant que le projet indique que ces jeunes reconnus coupables seraient envoyés dans des «centres jeunesse» (nous savons, ici au Québec, à quel point ces institutions sont capables de former des psychopathes), la population, que les conservateurs prétendraient être «plus en sécurité» avec ces jeunes meurtriers et agresseurs enfermés pendant 25 ans, regretterait peut-être ce projet de loi une fois les 25 années écoulées… En gros, on ne ferait que repousserait le problème à plus tard. Définitivement, le fait que personne n’ait pensé à ça chez les conservateurs montre le côté idéologique et peu réfléchi de ce projet de loi. Une fois encore, les néocons étendent fièrement à la population toute leur expertise pour reléguer les problèmes du présent aux générations futures.

En entrevue à TVA/LCN, Boisvenu se défendait de vouloir condamner des mineurs à la prison à vie en disant «ce ne sont pas des enfants, mais des jeunes adultes (…) ils sont responsables de leurs actes». Ça, je veux bien, monsieur Boisvenu, mais ce n’est pas ce qui est écrit dans la loi : au Québec, un adolescent de 16 ans, même s’il est reconnu comme «adulte» par votre projet de loi conservateur canadien et vous-même, ne peut ni boire de l’alcool, ni participer à la lotterie, ni avoir accès à du «matériel osé», etc. … Mais le plus important : un adolescent de 16 ans ne peut pas voter, ou, en d’autres termes, un adolescent de 16 ans ne peut pas participer au processus démocratique. Il me semble que pour des gens censés être tenus responsables de leurs actes, les jeunes âgés de moins de 18 ans manquent cruellement de droits. Selon moi, quelqu’un qui n’est pas considéré comme étant apte à voter, ou qui n’a pas le droit à participer au processus démocratique, ne peut pas logiquement être considéré comme responsable de ses actes au même titre que quelqu’un qui y a droit. Mais bon, il faut comprendre la logique derrière tout ceci : étant exclus du processus démocratiques, ce ne sont certainement pas les mineurs qui empêcheront les conservateurs de dormir, en les menaçant dans les urnes…

Imaginez maintenant dans le reste du Canada, en particulier dans l’ouest canadien, où ce projet de loi concernerait des enfants de 14 ans, qui n’ont même pas le droit de conduire une voiture, et qui sont en général trop jeunes pour comprendre les conséquences d’une relation intime non protégée. Un autre projet de loi issu de la mouvance rigide de ce parti rétrograde.

Je veux bien croire que des jeunes meurtriers n’ont pas d’affaire dans les rues où ils pourraient continuer de nuire, mais les enfermer pendant 25 ans, pour ensuite les relâcher après une vie d’endurcissement avec leurs semblables et/ou de possible isolement, sans qu’ils n’aient jamais participer à une activité d’adulte responsable, au risque de me répéter, c’est loin d’être l’idée du siècle… En particulier quand on peut voir à quel point le système conservateur de «law & punishment» est un échec flagrant aux États-Unis.

Maintenant que j’ai fais le tour de la propagande conservatrice, largement diffusée sur les ondes de la chaîne de propagande de droite TVA/LCN, j’aimerais souligner l’absolue inutilité du poste de sénateur au Canada. Ce poste réservé à des individus non élus (comme Claude Carignan, ex-maire de Saint-Eustache, qui a subit une cuisante défaite lors de sa tentative d’être élu en tant que candidat conservateur en 2008), n’est plus qu’un poste réservé soi à des politiciens sans envergure, soi à des petites vedettes qui n’ont pas le sérieux pour être élus à l’occasion d’un scrutin normal. Prenez Jacques Demers, ex-entraîneur des Canadiens de Montréal, qui était complètement analphabète il y a quelques années, par exemple : que fait-il là? On sait qu’il s’était abstenu de voter sur son premier projet de loi, par conflit idéologique avec le parti (conservateur) qui l’a placé là. Va-t-il devenir la version canadienne de l’un des pires élus de l’histoire des États-Unis, un représentant républicain du Kentucky qui ne vote que sur des sujets touchant le baseball? Avec Pierre-Hughes Boisvenu, nous avons ici un sénateur d’une seule cause, qui est la «justice». Est-il capable de prendre position sur d’autres sujets? Le futur nous le dira…

En bref, le fait d’avoir nommé cet homme au poste de sénateur, dans le seul but de mousser un projet de loi conservateur bâclé (et ensuite pour voter avec les conservateurs sur d’autres sujets sans poser de questions), n’est-il pas un autre signe que cette institution (le sénat canadien) n’a plus sa raison d’être? Ah oui, j’oubliais : le Canada est une monarchie constitutionnelle avec une pseudo monarque comme commandant en chef symbolique et une peur marquée pour le changement… Vivement l’indépendance du Québec, avec notre propre législation, ou nous ne sommes pas sortis du bois…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :