Publié par : quebecsocialiste | 2 mars 2010

Immigration Canada et l’intolérance

Qui a autorisé le gouvernement à expulser ces gens et à traiter l’enfant au milieu de «fardeau»? En tout cas, ce n’est ni moi, ni vous…

Je suis tombé en bas de ma chaise lorsque j’ai appris cette nouvelle la semaine dernière, mais j’ai préféré laisser l’émotion retomber avant d’écrire sur le sujet… La famille Barlagne, des immigrants français intégrés au Québec depuis 5 ans, ont récemment reçu une nouvelle pour le moins choquante : leur fille, âgée de 7 ans, qui est atteinte de paralysie cérébrale, serait jugée comme étant un «fardeau excessif» par Immigration Canada, l’organisme gouvernemental géré par (encore lui)… Jason Kenney. Pourtant, au moment de faire le choix de venir s’installer au Québec, l’ambassade canadienne à Paris les avait assurer que cela ne poserait aucun problème et que «tout est en ordre». Aujourd’hui, ce «tout est en ordre» s’est transformé en cauchemar bureaucrate pour la famille Barlagne, l’état fédéral canadien estimant que : «Il en coûte 5 259$ de plus par année pour son éducation par rapport à un élève régulier, ce qui dépasse le seuil établi par le gouvernement.» L’avocate d’Immigration Canada, Michèle Joubert, a été claire là-dessus, tout en balayant du revers de la main la possibilité que la famille de la jeune fille dite «fardeau» puisse en appeler à un «geste d’humanité» de la part du ministre Jason Kenney. Peut-être que connaissant le patron d’Immigration Canada, elle sait que cette demande ne trouvera jamais écho…

En passant, je me demande comment madame Joubert fait pour dormir la nuit. Dans mon cas, la honte me submergerait si je devais renier à d’autres êtres humains le droit de vivre ici au nom du «principe» inhumain qui permet au gouvernement canadien de traiter leur fille malade de «fardeau». Mais bon, il faut croire qu’on n’a pas tous les valeurs à la bonne place… Et Jason Kenney, qui se targuait il y a quelques semaines, après avoir mis des bâtons dans les roues des familles haïtiennes du Québec et du Canada qui ne demandaient qu’à sauver leurs nièces et leurs neveux orphelins en voulant les faire venir ici, que le Canada possède la définition de la famille «la plus généreuse du monde»… Eh bien non, monsieur Kenney : un état qui veut déporter une famille «étrangère», intégrée ici depuis 5 cinq ans, sous le motif que leur enfant souffre d’une maladie grave et «coûte trop cher à la société», ce n’est certainement pas un état qui a une bonne définition de la famille, encore moins une définition «généreuse», c’est tout simplement impossible. En fait, un état qui traite une jeune fille handicapée de «fardeau», jusque devant les tribunaux en plus, c’est un état qui représente l’immonde, le plus bas dénominateur commun de la tolérance humaine! C’est un état immoral avec des valeurs d’un autre âge, et le salopard qui lui sert de ministre de l’immigration, on parle ici de Jason Kenney, n’a aucun droit de se faire appeler «honorable» par les citoyens qu’il est censé représenter! Son ministère, et par extension le drapeau canadien, représentent ici la honte, et un outrage à l’humanité!

Maintenant, je pourrais vous dire que c’est un autre signe que le Québec devrait être indépendant, que cela nous permettrait d’avoir nos propres lois en matière d’immigration, mais ce n’est n’est pas la raison de cet article. Je vais vous parler un peu de ma situation personnelle : Je souffre de diabète de type 1, ou diabète juvénile. À l’âge de 6 ans, un gêne dormant s’est réveillé et a fait en sorte que mon système immunitaire attaque mon pancréas, provoquant la mort de cet organe vital à la digestion, ainsi qu’à ma vie. Je dois m’injecter de l’insuline et mesurer mon taux de sucre, ou taux de glucose, 4 fois par jour. Aujourd’hui, je suis capable de m’occuper de moi-même, mais en regardant en arrière, je peux facilement me rendre compte que j’ai été, en quelque sorte, un «fardeau» pour ma famille lorsque j’étais enfant. Si je n’avais pas eu la chance d’être né un québécois «pure laine», ici, est-ce que le gouvernement canadien aurait pu déporter ma famille de la même manière que le gouvernement se prépare à déporter la famille Barlagne? La seule chose que je peux dire aujourd’hui avec certitude, c’est qu’à la lumière de cette affaire, je n’ai jamais eu aussi honte de toute ma vie d’être canadien.

La semaine dernière, c’est dans la section «faits divers» que cette nouvelle s’est retrouvée dans les médias, sans doute parce qu’ils étaient tous trop occupés à nous imposer du «nation building canadian» autour de la prétendue «ferveur patriotique» entourant les jeux olympiques de Vancouver, décriés comme une catastrophe au niveau de l’organisation par certains médias étrangers de haut niveau. En tout cas, à la vue du scandale nationale (car c’est bien de cela qu’il devrait s’agir) qu’est l’expulsion d’une famille française parfaitement intégrée à notre société pour la seule raison que leur fille est malade, maladie d’un enfant qui provoque un débat, pour le moins affreux, devant les tribunaux fédéraux, pour déterminer si cette fillette est, ou n’est pas, un «fardeau» pour la société, je peux vous affirmer qu’aucune ferveur patriotique saine ne devrait être palpable en ce moment! Mais bon, «le pain et les jeux», les somnifères du peuple dans le système capitaliste, ont été distribué, alors «tout va bien dans le meilleur des mondes» et quiconque remettrait en question cette «ferveur patriotique» n’est qu’un grossier «casseux de party», selon le climat installé par les grands médias plus que jamais au service du pouvoir.

Donc, pour finir, j’aimerais dire à tous ces bien-pensants des grands médias que je n’ai absolument rien à foutre des jeux de Vancouver, que les courses de planche à neige et le biathlon, c’est vrai que c’est bien beau à regarder, mais la Terre n’a pas arrêté de tourner pour autant, surtout au Canada, avec le retour au «travail» des parlementaires, qui semblent bien partis pour aligner une fois de plus les scandale à l’approche du printemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :