Publié par : quebecsocialiste | 19 février 2010

Nouveaux crimes occidentaux en Afghanistan

En arrière plan, on peut apercevoir un soldat (mercenaire) de « l’armée nationale afghane », de sympathiques « agents de la démocratie » qui, selon un ami ex-soldat ayant servi à Kandahar, « sont une bande de drogués (à l’opium) qui terrorisent les civils et vont jusqu’à violer les enfants afghans qui lavent notre vaisselle, mais on ne peut rien y faire, par ordre des commandants, parce que ce sont nos alliés ».

Au moment où j’écris ces lignes, les forces impérialistes de l’OTAN sont en pleine séance de boucherie, alors qu’elles sont en voie de répéter l’histoire de Falludjah, mais en Afghanistan cette fois, dans la ville de Marjah. Les raisons de ces nouvelles violences? Déloger les talibans et les barons de la drogue, ainsi que permettre au gouvernement dictatorial d’Hamid Karzaï d’y asseoir son « autorité ». On peut déjà souligner ici le fait que les habitants de cette région n’ont donc pas pu voter aux dernières élections (truquées) afghanes.

Ça me fait presque rire quand l’OTAN parle de combattre les « barons de la drogue », alors que le beau-frère d’Hamid Karzaï est lui-même un baron de la drogue, avec la bénédiction des forces de l’OTAN et de leur petit dictateur local. On sait en plus que le produit de cette culture « légale » de drogue est envoyé de l’Afghanistan vers le Kosovo, où la mafia au pouvoir se charge de distribuer cette saloperie au reste de l’Europe. Un lucratif marché pour ces amis de la CIA.

Pendant que certains glorifient déjà cette offensive meurtrière « au nom de la démocratie », ils oublient quelques données : Selon des médecins italiens présents dans la ville de Lashkargah, ville voisine de Marjah et qui en accueille les blessés, il y a beaucoup de blessés parmi les civils. Où sont, dans les médias, les chiffres des civils blessés dans cette offensive, ou même simplement dans cette guerre?

On rapporte aussi que, sur les 36 « insurgés » que l’alliance se targue d’avoir abattue, il y a un enfant de sept ans (7 ans), qui ne posait aucune menace, qui a reçu une balle U.S. en pleine poitrine alors qu’il se trouvait dans son jardin. Comme les USA ne veulent pas juger leurs propres soldats pour des crimes de guerre RÉELS à Guantanamo, ils qualifient cet enfant mort pour rien « d’insurgé » et ils n’en parlent plus. Dans le cas d’Omar Khadr, seul citoyen occidental toujours détenu dans le camp de torture de Guantanamo, un canadien, l’injustice U.S. accuse cet enfant-soldat de « crime de guerre » pour avoir, supposément, lancé une grenade (Made in USA) à un soldat attaquant dans un théâtre de guerre. Aux dernières nouvelles, ce geste ne constitue nullement un crime de guerre, d’autant plus qu’il aurait (selon les USA) été commis par Omar Khadr, enfant-soldat à cette époque. Un soldat adulte qui transperce la poitrine d’un enfant de sept par un tir dans le dos, peu importe le contexte, ça par contre, c’est un crime de guerre clair et net… et une honte pour l’humanité.

Source, qu’il est important de consulter : http://www.legrandsoir.info/Honte.html

À partir de ces données, il devient objectivement impossible de se fier aux chiffres des militaires pour juger cette nouvelle opération militaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :