Publié par : quebecsocialiste | 20 janvier 2010

Haïti : L’incompétence des conservateurs canadiens

Jason Kenney, ministre conservateur canadien de l’immigration, de la citoyenneté et du multiculturalisme, ce même personnage qui a censuré le député britannique élu George Galloway en mars dernier en lui interdisant de séjourner au Canada, où il devait entreprendre une série de conférences sur la paix… Jason Kenney, ce même personnage qui a dit que les roms de la République Tchèque « ne sont pas des vrais réfugiés », malgré le fait que la République Tchèque possède la pire fiche de toute l’Europe en matière de droits humains, pour justifier la décision bureaucratique de son ministère de mettre des bâtons dans les roues des réfugiés en provenance de la République Tchèque et du Mexique ( pour plus d’information sur cette affaire, cliquez ici )… Bref, ce même ministre s’est maintenant mis en tête de bloquer les réfugiés haïtiens du récent séisme dévastateur en refusant le droit aux canadiens et aux québécois d’origine haïtienne de pouvoir faire venir un oncle, une tante, un neveu ou une nièce (on parle d’orphelins ici) au pays de Stephen Harper. Tout en étant choquant, ce n’est pas une grande surprise de la part d’un gouvernement qui vient de donner une seconde chance à un fou furieux comme Vic Toews pour un poste de ministre, alors que ce dernier parlait le plus sérieusement du monde, avant la dernière campagne électorale fédérale, d’envoyer des enfants de 12 ans en prison.

(Kim Jong-Harpeur et son ministre de la fermeture d’esprit, Jason Kenney)

En résumé, ce n’est pas assez pour le gouvernement canadien de réagir en retard à la crise en Haïti, d’annoncer une aide éphémère de 50 millions de dollars à condition que la population en donne autant et de retarder l’envoi de secouristes civils sur le terrain, il faut en plus qu’il soit une nuisance pour les haïtiens meurtris cherchant refuge chez leurs familles au Québec et au Canada. C’est bien noté… Mais ce n’est pas fini : Tout en essayant (lamentablement) de justifier la décision de son ministère, Kenney a trouvé le moyen de se laisser aller à un épandage de son nationalisme « canadian » en nous affirmant que « Le Canada a déjà la définition de «famille» la plus généreuse du monde ». Il ne manquerait plus que le bon vieux « le Canada est le pluss meilleur pays au monde » pour atteindre le sommet du ridicule dans les circonstances. On en rirait volontiers si ce n’était du fait que la décision du ministère de l’immigration du Canada, sous la direction de Jason Kenney, contribue une fois de plus à la misère d’autres êtres humains à l’étranger.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :