Publié par : quebecsocialiste | 28 septembre 2009

Pierre Falardeau (1946-2009)

Camarades de lutte, vendredi le 25 septembre dernier, Pierre Falardeau est décédé. Il laisse derrière lui son oeuvre de cinéaste, une hymne grandiose à notre patrie, le Québec, ainsi qu’à sa lutte de libération nationale. Militant indépendantiste de première heure (et un des plus actifs), c’est une perte énorme pour notre mouvement de résistance historique. Par contre, ne pleurez surtout pas, car Pierre n’aurait pas aimé une telle attitude! Pierre Falardeau était un homme réaliste, brillant et autant patriote qu’internationaliste, mais surtout, sa plus grande qualité était sa grande persévérance! Donc, une fois le deuil fait, il sera de notre devoir de nous retrousser les manches et de revendiquer bien fort « Vive le Québec libre! Nous vaincrons! »

Et puis, Falardeau n’est pas mort, bordel! Son esprit résistant et son âme libre resteront avec nous jusqu’à la victoire finale! Quand ce jour historique de justice pour des siècles d’oppression sera enfin arrivé, c’est en héros national que nous commémorerons sa mort, arrivée bien trop tôt (62 ans). Pendant ce temps, la racaille fédéraliste s’active à cracher ses bassesses habituelles sur sa mémoire, en minables admirateurs d’un régime néo-colonial et illégitime qu’ils sont. À eux, je dirai d’abord « Honte à vous » (ce qui vaut également pour les mollusques de la petite bourgeoisie péquiste qui ose prétendre, du haut de leur zéro absolu en matière de militantisme, que Pierre aurait « nui » à la cause), mais ce n’est pas moi qui leur répondrai longuement, mais bien notre regretté ami Pierre lui-même, à travers ses oeuvres, que les québécois et les québécoises s’arrachent en ce moment même, preuve indiscutable que l’esprit de Falardeau reste bien vivant.

Pour finir ce court hommage à ce grand du monde politico-culturel québécois, je vous transmet le film que Pierre considérait comme rien de moins que son travail favoris, celui dont il a été le plus fier: « Le temps des bouffons« . Ce véritable petit chef-d’oeuvre résume à lui seul le ridicule et l’arrogance de notre ennemi: La grande bourgeoisie canadienne (ce qui inclut les riches colonisés à la Elvis Gratton).

(Partie 1)

(Partie 2)

 

Encore une fois Pierre, bravo et merci pour tout! Le peuple québécois vaincra!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :