Publié par : quebecsocialiste | 8 septembre 2009

Fraudes massives en Afghanistan occupée

 Les médias dominants de la bourgeoisie atlantiste se sont beaucoup affairés dernièrement à nous vendre les récentes « élections » afghanes comme « un rendez-vous avec l’histoire ». Comme si la démocratie allait tout simplement tomber du ciel pour se répandre sur ce pays occupé et en guerre depuis 30 ans, principalement à cause des interférences occidentales dans ses affaires internes! Depuis le début, ils cherchent à nous faire croire que nos « boys » sont envoyés là-bas combattre une armée fantôme dans le seul but de défendre la veuve et l’orphelin, en particulier pour améliorer le sort, effectivement inhumain, des femmes de ce pays.

 Malheureusement, la réalité est toute autre: Corruption endémique, menaces contre les opposants trop bruyant (voir le cas de la députée afghane en exil, Malalai Joya), procès bidons lancés contre des journalistes critiques de l’Alliance du Nord, insécurité croissante et lois toujours plus rétrogrades pour les femmes sont aujourd’hui autant d’éléments de désespoir pour un peuple afghan ayant perdu toute illusion quant aux raisons réelles de la présence de troupes étrangères sur leur territoire.

Durant les dernières « élections » en Afghanistan, le public aura assisté à une « lutte historique » entre, d’un côté, le président sortant et ancien représentant de la multinationale UNOCAL, Hamid Karzaï, entouré de différents seigneurs de guerre, barons de la drogue et criminels de guerre de l’Alliance du Nord, et de l’autre, son ex-ministre des affaires étrangères Abdullah Abdullah… Membre de l’Alliance du Nord! Pour couronner cette farce monumentale de « processus démocratique », il faut noter l’absence complète de couverture médiatique pour 36 des 41 prétendants à la présidence de l’Afghanistan, fonction plus que relative puisque le pays est sous occupation étrangère…

Entrons à présent dans le vif du sujet: Les fraudes électorales massives. Effectivement, il est maintenant évident que malgré son avantage écrasant dans les médias du pays, ainsi que le soutien des chancelleries occidentales et de la majorité des seigneurs de guerre criminels de l’Alliance du Nord, Hamid Karzaï a eu recours à la fraude, à l’intimidation et au bourrage d’urnes pour « remporter » son « scrutin ». Plutôt que de laisser la parole à des organismes internationaux comme l’ONU ou Human Right Watch, allons directement à la source: Vous êtes invités à visiter le site officiel des élections en Afghanistan, où des résultats parmi les plus bizarres peuvent être observés. Par exemple, dans le bureau de vote de la maison d’Haji Akhtar Mohammad, situé dans la province de Kandahar (où sont situés les soldats canadiens), le chiffre bien rond de 400 citoyens inscrits ont tous donné leur vote à Hamid Karzaï. La même tendance peut être observée dans plusieurs bureaux de votes, toujours dans la seule province (en état de combat constant) de Kandahar, où les talibans ont, même selon nos médias atlantistes, de loin plus d’infrastructures que le gouvernement de Kaboul, sans les problèmes de corruption en plus!

Lorsque vous entrez sur le site officiel des élections afghanes, cliquez sur la province de Kandahar, puis visitez les bureaux de votes suivants; Haji Akhtar Mohammad House, Haji Nehmatullah House, District Center Niazo Kheil et Rashid Khan House. Pour le reste, bonne recherche! Si les fraudeurs ne cachent même pas ces tricheries flagrantes, imaginez ce qu’ils nous cachent…

Enfin, dans toute cette malheureuse histoire, il sera toujours aussi important de souligner le silence radio total de notre « presse libre » sur ce que nous avons fait subir à ce pays durant les années ’80. Là, même scénario, sauf que ce sont les soldats russes qui sont convaincus qu’ils vont participer à une « mission humanitaire » pour aider le peuple afghan. La différence majeure entre cette époque et aujourd’hui, c’est que le gouvernement prosoviétique en place à Kaboul à ce moment possédait une réelle volonté de moderniser le pays. Au programme: L’égalité entre l’homme et la femme, l’éducation et l’alphabétisation pour tous, un état laïc, la fin de la corruption et une aide directe pour les régions à l’extérieur de la capitale. Comment l’occident, dans son infinie générosité, a réagi à la prise de pouvoir de ce gouvernement proposant quelques politiques progressistes? Les États-Unis, à travers la CIA, ont donné plus de trois milliards de dollars U.S. à Al-Quaëda, ils ont entrainé Oussama Ben Laden et ses alliés (dont les talibans) aux tactiques de renversement de gouvernement de la CIA et ils ont vendu une multitude d’armes aux talibans, dont les terrifiants lance-roquettes « stingers », qui firent des ravages parmis les blindés russes. Faut-il spécifier que les nouvelles des morts russes étaient quasiment acceuillies avec joie par nos politiciens conservateurs de l’époque?

À quand un monde régis sur les bases de la justice, de l’égalité et de la compréhension de l’autre? Soyons réalistes, ce n’est pas sous un gouvernement bourgeois ignorant la voix du peuple que nous assisterons à une telle évolution de pensée. Finissons avec cette phrase qui n’a probablement jamais traversé l’esprit de nos dirigeants conservateurs à la botte du complexe militaro-industriel:

Un monde forgé dans le sang et les conquêtes ne peut que mener à plus de guerres.

Publicités

Responses

  1. Très bon article qui fait changement des sottises que disent nos dirigeants!.. Il est cependant dommage que, comme dans bien d’autres sujets, la population ne soit pas consciente de toute la dimension de cette problématique.

  2. Salut Olivier, ça fait longtemps!

    Eh oui, malheureusement, la population se gave toujours autant chez Rad-Can et les autres…
    Mais au moins, ce qui est positif, c’est que toute cette propagande sur la « mission » ne suffit plus!
    Ce n’est plus seulement au Québec, au Canada et en Europe, mais également aux États-Unis, que cette guerre d’occupation est impopulaire chez la majorité de la population. 55% de la population U.S. qui s’oppose à la guerre d’Afghanistan, c’est pas rien quand même.

    De toute façon, l’OTAN se dirige de plus en plus vite vers l’échec en Afghanistan. Ça allait déjà mal AVANT les élections frauduleuses, alors on ne peut qu’imaginer les problèmes qu’ils vont avoir, maintenant que le peuple afghan a réalisé qu’il s’est fait duper sur toute la ligne par la « démocratie » bourgeoise.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :