Publié par : quebecsocialiste | 24 juin 2009

Bonne fête nationale à tous

(Le bon vieux tricolore patriote, symbole d’égalité entre les peuples)

 Aujourd’hui, mercredi le 24 juin 2009, nous fêtons la 175e fête de notre nation, le Québec, une nation privée de sa liberté de choix par la fédération illégitime canadienne, illégitime parce qu’elle n’a jamais été soumise au vote populaire. En cette journée de festivités et de congé pour les familles québécoises, prenons un peu de notre temps pour réfléchir à notre situation: Notre indépendance nous a été volée il y a de cela 14 ans et la droite indépendantiste ne s’en va nulle part, surtout à cause de son manque criant de leadership, mais aussi parce que la main privée des « lucides » lunatiques possède toujours une emprise notable sur la droite indépendantiste, soit le PQ. Nous sommes retenus prisonniers d’un état artificiel (colonie du Canada) qui est aujourd’hui une honte mondiale.  Nos services publics, acquis après de longues luttes sociales qui nous amenèrent des services de qualité accessibles à tous, sont aujourd’hui en ruines devant les assauts répétés du secteur privé exploiteur, sous le regard peut-être amusé du plus grand « crosseur » de notre décennie, j’ai nommé Jean Charest, dit « John James Charogne ». Cet odieux personnage, qui s’est hissé et a gardé le pouvoir à grands coups de mensonges éhontés et de promesses vides, sera encore notre « Prime minister » pour les quatre prochaines années et il a amorcé son règne « majoritaire » antidémocratique en force: Catastrophe à la CDPQ marquée par une indifférence et une arrogance des plus crasses de sa part (en plus d’aller jusqu’à défendre le responsable de cette déroute financière, qui s’en est retourné en toute impunité chez son patron Desmarais), humiliation de notre nation et de notre peuple à coup d’insultes gratuites et non provoquées de la part du méprisable Sarkozy (duquel il a accepté en souriant son bout de métal honorifique), dilapidation des richesses naturelles du Québec en les donnant carrément à des entreprises étrangères pour une fraction ridicule des redevances dont nous devrions en principe bénéficier, scandale de corruption pour certains de ses collaborateurs dans une affaire de programmes gouvernementaux de développement des régions dont ont bénéficié presque exclusivement des compagnies privées dans lesquelles plusieurs responsables libéraux ont ou avaient des parts (dont une figure médiatique en particulier, que je ne nommerai pas, qui peut toujours nous « brainwasher » sans inquiétude à presque chaque midi sur les ondes de RDI, qui devrait plutôt s’appeler: Le Réseau Des Illusions) et dernièrement, le mépris évident pour la population dont Jean Charest a fait preuve en ayant le culot de vanter son « bilan positif » imaginaire devant les mass médias.

Tout ceci constitue une arnaque majeure doublée d’insultes pour le prolétariat québécois, qui ne demande que la reconnaissance de ses droits et la fin de son exploitation par la grande bourgeoisie canadienne, qui doit bien regarder en riant tous ces « french frogs » se saouler la gueule sur les plaines d’Abraham, lieu historique de notre humiliation aux mains des « maîtres » anglais, qui savent depuis 1995 qu’ils peuvent nous voler tout ce que nous possédons sans courir le risque d’avoir à faire face à une quelconque colère populaire d’importance. Montrons leur qu’ils ont tort. Montrons leur que le peuple est encore capable de se lever! En ce moment, le peuple fête dans son sommeil, mais nous, militants et militantes éveillés et au courant de notre condition, devons continuer le combat social. C’est à nous de réveiller la masse par la manifestation!

Chers camarades socialistes, chers compagnons de lutte pour les droits à la liberté du peuple québécois, malgré le début de l’été, l’heure n’est pas à la fête. Le Québec vit aujourd’hui des heures sombres et seul le peuple, dont nous formons l’avant-garde, est menacé dans ses droits. Il revient donc à nous, défenseurs du peuple, défenseurs des travailleurs et des travailleuses de toute origine, de faire entendre notre voix et de servir un été des plus chauds aux élites qui pillent les fruits de notre labeur en échange de vent! Cet été, prenons le chemin de la rue et faisons entendre nos revendications!

Nous voulons un gouvernement égalitaire au service du peuple, et non une pathétique excuse de « démocratie » au service exclusif de la bourgeoisie que se fiche royalement de nos aspirations et des générations futures!

Vive le Québec libre et socialiste!

Publicités

Responses

  1. Quelques bons billets sortiront en cette semaine de fête nationale, alors n’oubliez pas de venir faire un tour par ici!

    Un peuple instruit, jamais ne sera vaincu!


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :