Publié par : quebecsocialiste | 15 juin 2009

Brèves sur les développements géopolitiques au Moyen-Orient

Note:Cet article se veut une série d’analyses et d’éclaircissements sur les derniers développements s’étant produits au Moyen-Orient depuis le début du  présent mois de juin. Au menu aujourd’hui: Obama, le Liban, l’Iran et l’apartheid israélien.

Sur les élections du 7 juin dernier au Liban:

Le 7 juin dernier, à la surprise générale (y compris la mienne), la coalition « du 14 mars » a réussi à s’accrocher au pouvoir. Au pouvoir depuis des années malgré les crises successives de corruption et la guerre de juillet 2006 où le gouvernement n’avait absolument rien fait pour défendre la population contre la féroce agression israélienne, reléguant ce devoir à des milices, dont la principale est la branche armée du Hezbollah (de confession chiite), quoique de plus petites, dont le parti Amal et nos camarades du Parti Communiste Libanais, ont également fait leurs parts dans l’effort de résistance face au terrorisme d’état sioniste. Dirigée par Saad Hariri et son parti, le « mouvement du futur » (de confession sunnite), parti du clan Hariri, famille milliardaire très proche de la monarchie sanguinaire saoudienne, la coalition « pro-occidentale », à grands coups d’achats de votes et d’une campagne de peur démagogue, a réussit à faire gagner ses alliés chrétiens dans les circonscriptions clés, lui garantissant la « majorité ». La lecture qu’a fait la « presse libre » occidentale de cette « victoire de la démocratie » a été, comme toujours, très biaisée, quand elle ne tenait pas carrément de l’exaltation idéologique.

Tout d’abord, les mass médias n’ont eu de cesse de nous marteler que l’enjeu était une possible victoire de la coalition « menée par le Hezbollah » et ses alliés. Ceci est totalement faux, car selon les accords de la coalition, qui englobait le principal parti chrétien (le « Courant Patriotique Libre » de l’ex-général Michel Aoun), le principal parti laïc du pays, le Hezbollah et l’autre principal parti chiite (Amal), le Parti Communiste Libanais, un parti pro-syrien et un parti druze opposé à l’hégémonie du PSP de Walid Joumblatt, le Hezbollah ne pouvait se présenter que dans 11 circonscriptions sur 120 sièges possibles! Même l’autre parti chiite, le parti Amal, pouvait se présenter dans plus de circonscriptions que le Hezbollah qui, selon les mass médias, « menait » cette coalition! Ensuite, quand les médias disent pompeusement « Le Hezbollah a perdu les élections », c’est également faux, puisque sur un maximum possible de 11 sièges, le Hezbollah en a gagné… 11. En fait, tous les sièges chiites appartiennent à l’opposition, la victoire du parti Amal étant également complète. Les véritables perdants de cette élection, ce sont Michel Aoun et le CPL chrétien, qui ont perdu contre les extrémistes chrétiens membres de la coalition du 14 mars, généreusement aidés par la fortune du clan Hariri. En rapport à cela, les mass médias sont vraiment dans l’erreur lorsqu’ils proclament haut et fort la « victoire des modérés au Liban ». Non seulement les supporters étrangers d’Hariri que sont la monarchie sanguinaire d’Arabie-Saoudite et l’Égypte totalitaire d’Hosni Moubarak n’ont rien à voir avec des « modèles démocratiques », mais il faut aussi compter la France du désaxé fasciste Nicholas Sarkozy, qui fait sombrer un peu plus chaque jour la France vers la perspective d’un état policier autoritaire… Mais ce dont les médias se gardent le plus de nous rappeler, c’est bien que le parti chrétien qui a obtenu la majorité des sièges face au CPL de Michel Aoun, ce sont les « Forces Libanaises » (parti fasciste) de Samir Geagea, un criminel de guerre endurci qui a même été jugé et condamné pour des massacres de musulmans dans les années ’80 et ’90, au plus fort de la guerre civile. En effet, ce sombre personnage a commandé personnellement des raids dans des mosquées chiites qui ont faits des centaines de morts. Il aurait également participé aux massacres Sabra et de Chatila avec ses alliés des « phalanges » chrétiennes (sous la supervision israélienne), en plus d’avoir supervisé personnellement le « massacre d’Ehden » à l’occasion duquel il fit assassiner un opposant des phalanges, Antoine « Tony » Frangieh, sa carrière de criminel de guerre s’étant couronnée par le meurtre de l’ancien Premier ministre libanais Rachid Karamé. Pour plus d’information sur ces deux derniers crimes, mais surtout sur le massacre d’Ehden, cliquez ici.

Donc, comme nous l’avons vu, les mass médias ont servi un nombre assez important de mensonges à leurs auditeurs sur les « élections » libanaises, mais voici le pire: Tout en nous ayant rappelé que le système électoral libanais est… disons assez spécial puisque fondé sur un équilibre très strict entre les différentes communautés ethniques et religieuses, en plus d’avoir comme base le dernier recensement du pays… mené dans les années ’30. En tout cas, étant curieux et voyant bien qu’aucun mass média ne voulait nous fournir des réponses à ce sujet, j’ai entrepris une recherche afin de connaître les résultats en pourcentage des élections du 7 juin. Voici les résultats: Le gouvernement a reçu 45% d’appuis, alors que l’opposition, dans sa défaite, a reçu… 55%… Vous avez bien lu. Dans tout cela, il ne faut pas oublier l’ingérence flagrante dans les affaires internes de l’état libanais par le vice-président U.S. Joe Biden quelques jours avant le scrutin.

Avec ces données en tête, est-il encore possible de faire confiance à « l’information » fournie par les mass médias sur ce qui se passe à l’étranger? En tout cas, pas plus qu’avant, donc pas du tout.

Sur le fameux « discours du Caire » d’Obama:

Le 4 juin dernier, 3 jours avant les élections générales au Liban, Obama faisait son « grand discours » afin d’essayer d’apaiser le monde musulman. En gros, cette « main tendue » (selon les mass médias) qui consistait en Obama qui parlait de ses racines arabes et qui sermonnait que « L’Amérique (États-Unis) est une terre de liberté et de diversité et nous ne sommes pas hostiles à vous » sans pour autant présenter des excuses officielles et/ou traduire en justice les criminels de guerre étatsuniens et les tortionnaires de la CIA et/ou interrompre le soutien inconditionnel de la maison blanche à l’apartheid sioniste et son armée de lâches tueurs de femmes et d’enfants, était censée être suffisante pour attendre en retour que les peuples musulmans acceptent, sans conditions ni indemnisations, de se réconcilier avec l’occident et oublier d’un trait le million (et plus) de morts en Irak, les 35 000 morts (environ) en Afghanistan et le support inconditionnel des États-Unis aux massacres commis par les troupes de l’apartheid sioniste à l’endroit des civils sans défense de Gaza et de la Palestine. Le plus ironique, ce sont ces photos qui montraient ensuite Obama en train d’être reçu par le roi totalitaire d’Arabie-Saoudite (dont le pays, avec sa gestion déficiente et moyenâgeuse, est au bord de la rébellion), comme si cet état pétrolier favoris des USA n’était pas déjà « ami » avec eux! Et que dire de « l’alliée modéré » qu’est l’Égypte (également au bord de la révolte) qui est menée d’une main de fer par « l’ami de l’occident » Hosni Moubarak? Ceci nous rammène encore une fois vers la conception falacieuse des mass médias de ce que sont (ou supposés être) les « modérés » au Moyen-Orient. Pour le reste en ce qui concerne Obama, un autre texte s’en vient pour vous décrire un peu où ses « promesses » en sont rendues.

Sur les « élections » en Iran:

Cela faisait plusieurs jours que les mass médias s’exaltaient devant la perspective de voir le « modéré » Mir Hossein Moussavi prendre le pouvoir à Téhéran. Quand finalement, les résultats du scrutin furent connus et que ces résultats ne plaisaient aux chancelleries occidentales, les mass médias ont tout de suite crié au scandale. N’ayant aucune attente pour ce scrutin puisque ne supportant aucun candidat, j’ai d’abord fait peu de cas des résultats de cette « élection » qui au final, ne remet aucunement en question la véritable autorité du pays: L’ayatollah Ali Khamenei. Ayant tout de même un intérêt pour ce que se passe dans cette région du globe, où nos camarades de gauche sont systématiquement réprimés, j’ai décidé d’y jeter un oeil, particulièrement sur ce Moussavi, supposé « candidat du peuple et des jeunes ».

Pour ceux qui pensaient que Moussavi était une sorte d’opposant au régime en place, détrompez-vous: Il était Premier ministre de la république islamique d’Iran de 1980 à 1989, soit dans les moments les plus sombres du régime, lorsque la répression politico-religieuse était la plus forte, lorsque l’Irak de Saddam Hussein (du temps où il était l’allié de Washington) agressait avec une barbarie sans nom le peuple iranien et lorsque le brutal père de la théocratie iranienne, l’ayatollah Rouhollah Khomeini, était encore en vie et au pouvoir. Moussavi est un homme religieux qui défend bec et ongle, comme tous les candidats autorisés à la présidentielle, le droit de l’Iran de se doter de centrales nucléaires. Moussavi n’a donc rien d’une véritable figure de changement, alors pourquoi cette soudaine frénésie des médias à son sujet? En fait, contrairement aux délires réveillés de nos chers mass médias, qui semblent naïvement croire que la totalité des iraniens situés sous une certaine tranche d’âge supportent Moussavi, ce dernier n’était peut-être pas si populaire que ça après tout. À ce stade ci, il est important de noter que plus de 90% des « journalistes » en poste en Iran pour suivre l’élection sont localisés à Téhéran ou dans ses alentours, principalement dans les quartiers riches où rien ne risque de leur arriver. Tout en rappelant que je ne supporte aucunement le zélé négationniste qu’est Mahmoud Ahmadinejad, l’actuel président de l’Iran, le fait est que comme pour le cas du Venezuela (où une véritable démocratie, au service du peuple, est au pouvoir, contrairement à l’Iran), les reporters occidentaux semblent s’être volontairement laissés intoxiqués par la bourgeoisie locale. On parle ici des grandes fortunes iraniennes et de la « jeunesse dorée » de Téhéran qui, plutôt que de revendiquer de réels droits pour le peuple, préfère se borner à revendiquer le « droit » de se saouler la gueule (revendication des hommes aisés) et de porter des minijupes dans les boîtes de nuit (revendication des femmes aisées). Une « révolution politique » nous disent les médias… En tout cas, ce qui est sûr, c’est que Téhéran et ses environs représentent tout au plus 20% de la population iranienne. En faisant l’addition avec l’autre grande ville d’Iran, Ispahan, et ses environs, ont doit bien arriver à environ 35 ou 40% de la population iranienne. Un facteur important manque dans cette équation: La population rurale et pauvre, majoritaire en Iran. Certains médias s’y étant aventurés ont avoué n’avoir noté aucune sympathie pour Moussavi ou pour son discours qui, tout en appelant à alléger le fardeau de la charia et en critiquant agressivement la politique économique désastreuse d’Ahmadinejad (un fait évident), ne mettait rien sur la table pour améliorer le sort des moins nantis ou des populations montagneuses éloignées. En revanche, Ahmadinejad y est très populaire, force est de le constater. Les gens y admirent son opposition féroce à l’hégémonie U.S. dans la région, en plus de le considérer comme un « homme simple » qui vit dans sa petite maison dans les quartiers populaires du nord de Téhéran. Justement, ça fêtait fort dans les quartiers populaires après sa réélection. Ils étaient des dizaines de milliers à célébrer. Ce fait n’est pas important pour les mass médias? Il me semble pourtant que ça pourrait aider à comprendre ce qui se passe là-bas, parce qu’au moment où j’écris ces lignes, ça semble être le bordel total. Sans parler du fait que les pauvres n’ont pas assez d’argent pour envoyer leurs enfants à l’université dans ce système privatisé pourri et que Moussavi n’a rien proposé pour remédier au problème!

Donc, avec 62% pour Mahmoud « crackpot » Ahmadinejad et 37% pour Mir Hossein « Premier ministre de Khomeini » Moussavi, y a-t-il eu réellement fraude? L’ayatollah Khameini a ordonner une enquête là-dessus, mais je ne crois pas que ça changera grand chose. Aujourd’hui, un million de personnes sont descendues dans les rues pour réclamer un nouveau scrutin. Cette foule immense dit que ses votes ont disparu, mais est-ce qu’Ahmadinejad avait vraiment besoin de tricher pour gagner? Connaissant les faits sur le terrain, la question est légitime. Les chancelleries occidentales vont-elles se mêler de leurs affaires et laisser le peuple iranien voir à la suite des choses? Bien-sûr que non! Déjà samedi, alors qu’Hillary Clinton se contentait, lors d’une visite à Niagara Falls, de pousser des « on suit la situation avec inquiétude », Lawrence Cannon se lançait dans une diatribe des plus ridicules sur « les irrégularités, l’intimidation et la violence en Iran » sans la moindre preuve en main! Que des soupçons! Certains politiciens et mass médias ont parlé de l’achat de votes (vérifiable cette fois-ci) fait par Ahmadinejad qui a « vidé les coffres de l’état » lors de sa tournée électorale à travers le pays où il distribuait de l’argent aux fonctionnaires et aux fermiers pour les convaincre qu’il « s’occupe des régions ». N’est-ce pas exactement ce que la coalition pro-occidentale a fait au Liban? Y aurait-il des « bons » et des mauvais corrupteurs (et corrompus) maintenant? Il s’agit d’une double mesure flagrante. L’occident doit se décider: Est-ce qu’elle accepte que tout le monde fasse comme elle et use de la corruption pour conquérir le pouvoir, ou bien est-ce que c’est condamnable pour tout le monde, ce qui délégitimerait totalement le gouvernement libanais sortant? Pour notre part, nous communistes condamnons la corruption sous toute ses formes. Voilà la seule position logique et démocratique dans cette histoire!

Parlant de doubles mesures, je rêve ou bien voilà Sarko l’facho qui condamne les « violences contre les manifestants!? Parle-t-on du même Sarkozy qui envoie l’anti-émeute, matraques à la main, plaques de métal aux bottes et lacrymogènes prêtes au tir, contre la foule pour « débarrasser les rues de cette racaille »!? Même son de cloche du côté des États-Unis. Parle-t-on du même pays qui matraque et enferme les manifestants pacifistes dans des véritables camps de concentration à l’occasion des congrès respectifs des deux seuls partis autorisés à faire la course? Le gouvernement Harper est-il si « légitime » du haut de ses 34% de votants? L’Iran est une sale théocratie obscurantiste et antidémocratique me faisant penser à une monarchie constitutionnelle à l’ancienne, mais les grandes puissances occidentales sont-elles vraiment crédibles dans leur rôle autoproclamé de police du monde? Absolument pas! L’occident doit apprendre à laisser les peuples du tier-monde s’occuper eux-mêmes de leurs problèmes politiques, un point c’est tout!

Avec ces données en tête, est-il encore possible de faire confiance à « l’information » fournie par les mass médias sur ce qui se passe à l’étranger? En tout cas, pas plus qu’avant, donc pas du tout.

Sur le discours de Netanyahou:

 Ça y est! Le « grand démocrate » Netanyahou, dont l’armée « de défense » arbore fièrement des T-shirts sur lesquels on peut voir une image de femme voilée enceinte avec une cible sur le ventre et l’inscription « One shot. Two Kills. » s’est prononcé sur la question d’un état palestinien, pour lequel le monde entier pousse si mollement: Le gouvernement extrémiste et fanatique de « Bibi » (son p’tit surnom en Israël) Netanyahou pourrait « éventuellement », en échange de: La reconnaissance d’Israël comme un état « purement juif », la garantie de la sécurité Israël, la promesse de ne jamais laisser revenir les millions de réfugiés palestiniens sur le territoire du dit futur état, la promesse de faire une croix définitive sur Jérusalem-Est comme éventuelle capitale du dit futur état, ainsi que l’engagement de ne jamais signer d’alliance militaire avec qui que ce soit… Bref, en échange de tout cela, Israël pourra, à condition de ne pas avoir de conditions préalables, commencer à se préparer à l’éventualité de permettre la création d’un état palestinien (tenez-vous bien) sans souveraineté aérienne, sans souveraineté sur ses points d’eau, sans armée, sans souveraineté sur ses frontières, sans autoroutes fonctionnelles… Oh! Aussi, comme les colonies illégales devront être reconnues comme légitimes, le futur « état » palestinien devra garantir un espace pour l’agrandissement des colonies sionistes sur son territoire en prévision de leur « croissance naturelle ». Certains membres de la coalitions d’extrême droite de « Bibi », furieux de ces « concessions insoutenables », ont réclamé que « Bibi » raye le terme « état palestinien » de son discours, qu’un futur « ???? Palestinien » ne soit pas qualifier « d’état palestinien », que les panneaux de signalisations soient uniquement lisibles en hébreux sur le territoire de « l’état juif d’Israël » et qu’Israël ait un mot à dire sur… l’éventuelle constitution de la Palestine!

En gros, voici le « message de paix et d’amour » du gouvernement de Benjamin Netanyahou: « Reconnaissez Israël comme l’état naturel des juifs et nous vous donnerons… un ghetto. »

Les diplomates occidentaux ont chaleureusement applaudi cette déclaration fasciste et raciste à souhait comme une « main tendue généreuse », un « avancement positif vers la paix » et une « perspective intéressante pour les palestiniens »… Non mais quelle farce de démocratie! Quelle arrogance mal placée! Quel mépris affiché pour les droits humains! Et ces sales fascistes en veulent plus!? Que veulent-ils au juste!? Que les palestiniens « concèdent » qu’ils ne sont pas humains!? Désolé, mais je n’ai nul besoin de faire une analyse sur ce discours, car il est clairement et indiscutablement fasciste, raciste, réactionnaire et une menace pour la sécurité de la région! Pendant ce temps, ce sont les « irrégularités » iraniennes qui font sourciller « nos » leaders!? Lisez bien ceci:

À bas l’apartheid, vive la Palestine libre! Révolution, seule solution!

Publicités

Responses

  1. la propagande est la seul facon que notre bon gouvernement a de nous convaincre de rester tranquille.

    Regardé juste Richard Martineau;

    il fait un blogue qui montre une arabe avec un journaliste et les sous-titres nous dévoilent qu’elle veut que les arabes violent les israéliennes.

    voici des points que j’aimerais amené sur ce sujet:

    1- incitation a la haine

    2- la traduction des sous-titres peut etre de la propagande.

    3- on semble oublier que les anglais utilisaient cette technique.

    4- Ce martineau toujours prets a planter les arabes comme le racistes qu’il est n’a meme pas parlé de l’attentat terroriste contre le musée de l’holocauste; pourquoi?

    Sérieusement, si cet attentat terroriste avait été commis par un musulman, on aurait tous les mass médias sur le coup, des reportages pendant une semaine, etc….

    Mais la c’est un petit vieux de 89 ans, blanc, raciste au bout. Comment peuvent-ils condamner cet attentats terroristes quand son auteur est probablement un bon serviteur du régime américain de la guerre au terrorisme.

  2. Salut JV.

    Je suis justement aller répondre sur le « blogue » de Martinono. C’est vraiment n’importe quoi son billet! Un vulgaire fait divers émanant d’un vidéo posté par une source anonyme sur dailymotion… Ridicule!

  3. bon courage, moi j’étais jadis sur les blogues de canoe, (ce pourquoi je continue a les regarder), mais j’en ai eu assez de me faire censuré pour des commentaires comme ci-haut.

  4. sinon pour revenir aux élection du moyen-orient, je suis outré de voir la communauté internationale se melé de ce qui ne la regarde pas.

    Avec les irrégularité sous le regne de bush, les crimes de guerre de l’occident, etc… la communauté internationale n’est pas foutu de voir la poutre dans son oeil.

    Alors je conclue a de la pure hypocrisie de l’occident. et avec l’aide des pseudos-journalistes de nos mass-médias ( que ce con de martineau qualifiait essentiellement de gauche) ils convainquent la population de cette double-mesure permanente.

    J,ai bien peur qu’on retourne vers une autre inquisition.

  5. Hé hé!
    J’ai passé une partie de l’après-midi aujourd’hui à répondre aux enragés lunatiques du « blogue » de Martineau. Quand j’ai laissé un commentaire hier soir, ce n’était que pour critiquer le manque de sérieux du billet et l’inutilité de cette « info » non vérifiable pour les lecteurs, mais comme JV doit le savoir, ce n’est jamais aussi simple de laisser son opinion dans ce bordel.

    Bref, je laisse mon petit commentaire et qui est-ce que je trouve le lendemain en train de dominer les commentaires à grands coups de foutaises incohérentes? Qui d’autre que ce bon vieux « Ange Déchu », qui s’est empressé de me lancer de la boue sous forme de « islamo-nazi », ou « Thierry Meyssan est la pute des mollahs » ou encore « tu dis ça parce que tu haïs les chrétiens et la démocratie en occident », comme s’il avait l’air d’avoir un minimum de « crédibilité » en faisant ça à chaque fois!

    Pour une fois, j’ai eu l’occasion de démolir ce sale type, ainsi que l’autre hystérique Thérèse Julien, mais ces sionistes continuent d’affluer sur le blogue à Martineau. C’est presque comme si ils se connaissaient tous et que quand ça tourne mal pour l’un de ces agents pas de vies, il va tout de suite avertir les autres qui affluent en masse!

    Enfin, après un moment, que croyez-vous que les « modérateurs » de canoë ont décidé de faire pour que cessent ces calomnies et ces insultes gratuites à mon endroit? Quoi de mieux que de censurer ma défense bien-sûr!
    C’est toujours la même chose sur ce blogue de pacotille…
    Franchement pathétique.

  6. Le plus comique, c’est que je n’ai jamais mentionné Meyssan avant qu’il me lance tout ça, alors trouvez l’erreur…

    C’est à croire qu’il répète ça machinalement.

  7. et martineau en remets aujourd’hui.

    ce que je lui répondrais:

    c’est pas pire que les meres et les peres qui amenent pendant 2 heures leurs enfant chanter: le seigneur est mon berger, hallelujah, et amen tous les dimanches.

    Je connais pas les lois exact, mais où commence l’incitation a la haine quand un médias de mass comme JdM, amene des articles de la sortes pour aucune raison, sinon que « d’informer le peuple sur les dangers musulmans ».

    L’inquisition s’en revient et le prochain holocauste est déja commencé et il est musulman.

    P.S.: c’est vrai qu’il faut pas dire que d’autre peuple a part les juifs peuvent subir le racisme car on va se faire blamer comme yves michaud.

  8. Martineau en remet encore et encore, ça en devient inquiétant. Si ça se trouve, il s’est vraiment mis en tête de diaboliser les musulmans en citant Memri TV et une chaîne de télévision conservatrice de la monarchie saoudienne jusqu’à ce que drame s’en suive…

    Je vais attendre la fin de la semaine pour voir s’il en poste d’autres, puis j’écrirai un billet là-dessus, un VRAI, pas une ridicule phrase copiée-collée de dix mots comme Martineau le fait depuis le début de la semaine juste pour le « fun » de mettre du matériel facile sur son blogue et ainsi allonger inutilement le concert d’islamophobie de son « fan club » arriéré.


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :